Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du Canada

L’enseignement de la langue Stoney se fera aussi à travers des livres


Les Autorité scolaire Stoney, l’organisation responsable du système éducatif du pays, a dévoilé à ses membres un dictionnaire et des livres pédagogiques pour l’enseignement de la langue Stoney, ainsi que des podcasts d’anciens qui racontent des histoires.

[Ce changement] est nécessaire parce que la revitalisation des langues est à un moment critique, en particulier pour les langues autochtones ici au Canadadéclare Cherith Mark, coordonnatrice des programmes linguistiques et culturels pour le Autorité scolaire de Stoney.

 » Notre langue est en danger, nous avons donc besoin [l’écrire]. »

Une citation de Cherith Mark, coordonnatrice des programmes linguistiques et culturels, Autorité scolaire de Stoney

La langue Stoney, comme de nombreuses langues indigènes, est traditionnellement transmise oralement de génération en génération.

Bien qu’il s’agisse de la langue maternelle de la majorité des membres des trois communautés du pays, on craint qu’il ne se perde au décès des aînés.

Les livres pédagogiques et le dictionnaire seront utilisés pour enseigner la langue Stoney dans les écoles.

Photo : La Presse canadienne/Jeff McIntosh

Selon Cherith Mark, les quelque 1 500 étudiants sont heureux d’apprendre la langue. L’avoir écrit assure sa préservation pour les générations futures, dit-elle. Les jeunes parents ne parlent pas la langue chez eux, car ils ne la connaissent pas.

En 2021, 650 personnes avaient le stoney comme langue maternelle et 360 personnes l’utilisaient régulièrement à la maison, selon les données de Statistique Canada. (Nouvelle fenetre).

Virgle Stephens, 66 ans, est l’une des nombreuses personnes âgées qui ont aidé à créer les livres éducatifs.

Peut-être que l’écrire est la nouvelle façon de ramener notre langue. J’espère que les enfants de la prochaine génération l’utiliseront, car c’est pour euxil a dit.

 » Je suis content de ma contribution, car nous perdons notre langue. »

Une citation de Virgle Stephens, aîné de la Première Nation Stoney Nakoda
Virgle Stephens.

Elder Virgle Stephens est heureux d’avoir aidé à créer le matériel pédagogique.

Photo : La Presse canadienne/Jeff McIntosh

L’organisation La conservation de la langue a pour mission de contribuer à la préservation des langues des nations autochtones aux États-Unis et au Canada, en développant, entre autres, du matériel pédagogique tel que des livres et des applications. Elle a développé les outils que les élèves de la Première Nation Stoney Nakoda utiliseront en classe.

La majorité des langues autochtones sont enseignées à l’oral, mais l’écriture est importante pour son apprentissage, en particulier pour les jeunes qui ont accès à toutes sortes de ressources écrites dans d’autres langues.déclare Wilhelm Meya, président et chef de la direction de l’organisation.

Bill Shade, surintendant de Autorité scolaire de Stoneydit qu’il faut enseigner la langue avant qu’il ne soit trop tard.

Nous avons écouté nos aînés, et ils veulent que leur langue reste vivante, qu’elle soit enseignée à tous les enfants dans les écolesconclut-il.

Avec des informations de Bill Graveland de La Presse Canadienne

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jewel Beaujolie

I am a fashion designer in the past and I currently write in the fields of fashion, cosmetics, body care and women in general. I am interested in family matters and everything related to maternal, child and family health.
Bouton retour en haut de la page