Skip to content
Le PSG égalise la Juventus Turin avec un doublé de Mbappé

Le PSG a remporté mardi son premier match de Ligue des champions en dominant la Juventus Turin (2-1). Le trio formé par Messi-Neymar et Mbappé, auteur d’un doublé, a particulièrement brillé.

Le PSG n’avait jamais remporté de match face à la Juventus Turin avant ce mardi 6 septembre. Christophe Galthier et ses hommes ont mis fin à cette malédiction en remportant leur confrontation 2 à 1, grâce notamment à un doublé de Kylian Mbappé.

Dès le coup d’envoi, le PSG s’est attelé à prendre le contrôle du match. Si sur la première action, Nuno Mendes, trouvé par Neymar dans la surface, voit son centre bloqué par Bonucci (3e), Mbappé ouvre rapidement le score. Neymar lui adresse une somptueuse louche dans le dos de la défense que le Français reprend de volée (5e, 1-0).

Marquinhos puis Messi ont tenté le même genre d’ouverture pour le gamin de Bondy derrière la défense dans les minutes qui ont suivi, mais avec moins de succès (9e, 14e).

Doublé de Mbappé

La Juventus réagit alors. Sur un centre de Cuadrado, Milik s’impose pour placer sa tête mais Donnarumma repousse. Puis Vlahovic talonne pour frapper et Ramos dégage. Kostic traîne mais son tir rate. Le Parc des Princes, si bruyant avec l’ouverture anticipée, retenait un instant son souffle (19e).

Mbappé leur donnera l’occasion de souffler. De l’aile droite, Verratti sert le Français qui revient sur Hakimi dans la surface. Le Marocain centre en une touche vers son coéquipier et ami. D’une reprise de volée, il a doublé la mise (22e, 2-0).

Les esprits s’échauffent un peu du côté de la Juventus, qui multiplie les attaques sur Mbappé et Neymar. Pourtant, malgré de longues phases de possession, leurs attaques n’aboutissent à rien de concret. Et le dernier frisson de la mi-temps est à mettre au crédit de Neymar, qui s’effondre dans la surface après des dribbles et des contres favorables. Pas de penalty, tranche l’arbitre (37e).

En seconde période, le PSG est revenu très fort. Nuno Mendes accélère et lâche Cuadrado avant de glisser le ballon à Neymar. Le Brésilien contrôle et frappe mais il est capté par Perin (49e). Puis Mbappé dépasse toute la défense et tombe nez à nez avec le gardien. Il tente de frapper en force alors que Neymar était démarqué au second poteau (51e)

Peu de temps après cet égoïsme, la Juventus a réduit le score. Paredes joue un corner court sur Kostic. Le Serbe centre au second poteau et l’entrant McKennie profite d’une sortie ratée de Donnarumma pour inscrire son but (53e, 2-1). Le gardien se faisait cependant pardonner quelques instants plus tard en évitant l’égalisation (56e).

Mbappé rate le triplé peu après en croisant trop sa frappe (64e), tandis que Messi rate sa frappe du gauche après un crochet (68e).

Après un long passage en faux-rythme, le match s’accélère à nouveau. Les Turinois profitent de plus en plus d’espace pour investir le camp adverse et Donnarumma sauve une nouvelle fois les siens (80e). Dans la foulée, Mbappé prend toujours la défense de la vitesse mais ne peut pas en profiter. Il glisse cette fois à Verratti qui fait une passe à Neymar. Le Brésilien tente sa chance sans succès (81e).

Le score en reste là malgré un coup franc travaillé par Neymar qui flirte avec la barre transversale (86e) et une reprise de volée du Brésilien parée par Perin. Le PSG peut se féliciter : face à un (ancien) grand européen, il a obtenu ses trois premiers points de l’année en Ligue des champions en faisant preuve de maîtrise.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.