Skip to content
Le procès de Calgarian accusé de terrorisme reporté d’un an

Le Calgarien fait face à trois chefs d’accusation liés au terrorisme. Il est accusé de s’être rendu en Syrie pour commettre des actes terroristes.

La date de son procès était initialement fixée à octobre 2022, mais son ancien avocat a renoncé à le défendre. Le nouvel avocat qui a repris l’affaire a demandé plus de temps pour en savoir plus sur l’affaire.

Le nouveau procès de quatre semaines devrait commencer le 3 octobre 2023.

Une enquête de sept ans de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a mené à l’inculpation de Jamal Borhot.

La police allègue qu’il a été impliqué dans des activités terroristes au profit du groupe terroriste connu sous le nom d’État islamique (EI) en 2013 et 2014.

Son cousin plaide coupable

Le cousin de Jamal Borhot, Hussein Sobhe Borhot, a également été accusé d’infractions similaires.

L’homme de 36 ans a plaidé coupable le 28 avril et reconnu avoir été kidnappé lors de combats en Syrie, où il a servi comme tireur d’élite au sein de l’État islamique entre 2013 et 2014, en même temps que son cousin Jamal Borhot.

Avec des informations de La Presse canadienne et de Meghan Grant

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.