Skip to content
Le président kenyan, William Ruto, inquiet d’un risque de « famine dans la Corne de l’Afrique »


Publié le :

Dans une interview accordée à France 24 en marge de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, le nouveau président du Kenya, William Ruto, a mis en garde contre un risque de famine dans la Corne de l’Afrique, estimant que « 3,1 millions de personnes sont confrontées à une grave sécheresse » au Kenya. « Ce n’est plus un défi pays par pays. Cela devient un défi multilatéral », insiste-t-il, appelant à l’aide les institutions internationales et les bailleurs de fonds. Le chef de l’Etat kenyan impute la sécheresse au changement climatique, mais souligne que la situation a été exacerbée par la guerre en Ukraine et la baisse consécutive des exportations de céréales vers l’Afrique.

Interrogé sur le conflit en cours dans la région éthiopienne du Tigré, William Ruto s’est dit « très préoccupé », affirmant que « ce qui se passe en Ethiopie atteint le Kenya ». Cependant, dans le cadre de l’Union africaine, « nous devons pouvoir amener les parties autour de la table [de négociation] dès que possible », a-t-il déclaré.

William Ruto évoque également sa relation avec son prédécesseur, Uhuru Kenyatta, qu’il a nommé émissaire en Éthiopie et en République démocratique du Congo. Il se déclare un « bon ami » d’Uhuru Kenyatta et estime que ce dernier « apporte de la valeur aux processus » dans les deux pays.

Enfin, interrogé sur le conflit en Somalie voisine, où les troupes kenyanes sont déployées depuis 15 ans, il a répondu : « Ces troupes rentreront chez elles dès que nous aurons terminé notre mission en Somalie. William Ruto exprime l’espoir que le nouveau président somalien sera « plus engagé dans la lutte contre les Shebab ».

La source


zimonews Fr2En2Fr