Skip to content
Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand passé à tabac dans le Finistère — RT en français

Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, n’a pas réussi à conserver son siège. Il a reconnu sa défaite. Mélanie Thomin, son adversaire du Nupes, l’a emporté avec 50,6% des suffrages, selon les premières estimations d’IFOP Fiducial.

Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand n’a pas été réélu dans la 6e circonscription du Finistère. Avec 49,4 % des voix, il s’inclinerait devant la candidate des Nupes, Mélanie Thomin (50,6 %), selon les premières estimations d’IFOP Fiducial pour TF1 et LCI.

« Je viens de prendre connaissance des résultats indiquant que les électeurs de la 6e circonscription du Finistère ont choisi d’élire mon concurrent comme député », a réagi Richard Ferrand devant la presse, adressant ses « voeux de pleine réussite » à Mélanie Thomas.

A peine nommé ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand avait été pointé du doigt le 24 mai 2017 par Le canard enchaînéqui révélait qu’en 2011, les Mutuelles de Bretagne, qu’il dirigeait alors, avaient loué des locaux commerciaux appartenant à sa compagne.

Il a quitté le gouvernement le 19 juin 2017 pour remplacer François de Rugy à la présidence de l’Assemblée nationale en septembre 2018. Mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » en septembre 2019, il s’est vu reconnaître le 31 mars 2021 la prescription, mais cette la décision n’est pas définitive.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.