Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Le Premier ministre plaide la « spontanéité » en réponse aux critiques

THOMAS SAMSON / AFP Attal – ici le 5 février – revient sur la photo du petit chien à l’Assemblée (qui s’appelle Volta) et plaide la « spontanéité »

THOMAS SAMSON / AFP

Attal – ici le 5 février – revient sur la photo du petit chien à l’Assemblée (qui s’appelle Volta) et plaide la « spontanéité »

POLITIQUE – Chow-chow en cadeau. Gabriel Attal s’exprime, longuement, dans les colonnes du Parisien ce dimanche 11 février. Un entretien au cours duquel le Premier ministre précise le calendrier de sa feuille de route, confirme nombre des annonces faites depuis le début du remaniement… Et parle de son amour pour les animaux.

Plus précisément du chien que le locataire de Matignon avait montré sur son téléphone portable à ses collègues de l’Assemblée nationale, lundi 5 février dernier, lors des débats sur la motion de censure. A la tribune pour s’exprimer contre le gouvernement et discuter de la souffrance au travail, le socialiste Boris Vallaud s’est ému du manque d’intérêt manifesté par le chef du gouvernement.

Le Premier ministre plaide la « spontanéité » en réponse aux critiques

Interrogé sur cette scène, un brin comique, Gabriel Attal plaide donc « spontanéité » face aux critiques et en dit plus sur le petit chien. Elle s’appelle Volta, comme l’inventeur de la batterie électrique. »

 » A l’occasion de mon rendez-vous, ma famille m’a fait une surprise et nous avons adopté un chien. Une femelle, de race Chow-chow », explique-t-il à Parisienavant d’ajouter : « Dans l’hémicycle, lors de la motion de censure, mes sœurs m’ont envoyé une photo de mon chien dans le jardin. Spontanément, j’ai eu envie de partager ce moment avec les ministres à côté de moi. »

Les autres font pire, répond Attal

Quant à ceux qui s’interrogeaient sur ce manque de respect envers un orateur, en l’occurrence Boris Vallaud, le Premier ministre explique en substance que les autres font bien pire.  » Si je vous disais ce que font certains députés de l’opposition pendant que je parle depuis la tribune de l’Assemblée… », murmure-t-il, mais sans « dites-en plus. »

Sur la base du mal-être au travail, et des questions « des vies qui endommagent les corps, les âmes, provoquent la maladie et la mort » Elevé par l’élu socialiste sur la tribune de l’époque, Gabriel Attal s’est montré moins bavard.

Dans son entretien, il met surtout en avant la volonté de son gouvernement de cibler les chômeurs : de la réforme du RSA, pour exiger 15 heures d’activité, au nouveau durcissement des règles de l’assurance chômage, pour inciter les chômeurs à en trouver une.

Voir aussi sur le HuffPost :

gn france

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page