Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Le Premier ministre espagnol décidé à reconnaître un État palestinien avant l’été

L’idée avait été évoquée à plusieurs reprises, elle se précise. Le gouvernement de gauche espagnol est déterminé à reconnaître un État palestinien d’ici l’été, selon les déclarations du Premier ministre Pedro Sánchez faites à Amman (Jordanie) et publiées ce mardi par plusieurs quotidiens espagnols. « Nous devons réfléchir sérieusement à le faire (reconnaître un État palestinien, ndlr) ce semestre », a déclaré le leader socialiste, cité notamment par le quotidien catalan La Vanguardia, au groupe de journalistes espagnols qui l’accompagnaient lors d’une tournée dans trois pays. au Moyen-Orient, à commencer par la Jordanie.

Ces propos de Pedro Sánchez confirment une nette accélération du calendrier qu’il avait récemment proposé pour la reconnaissance d’un État palestinien. Le 9 mars, il a annoncé qu’il proposerait au Parlement espagnol de voter en faveur de cette reconnaissance d’ici la fin de la législature, soit d’ici l’été 2027.

Reconnaissance en cas de « contribution positive » contre la guerre

Moins de deux semaines plus tard, le 22 mars, en marge d’un sommet européen à Bruxelles, Pedro Sánchez et ses homologues irlandais, maltais et slovène publiaient une déclaration commune dans laquelle ils se disaient « prêts à reconnaître la Palestine », précisant qu’ils le ferait « lorsqu’elle pourra apporter une contribution positive (à la résolution du conflit israélo-palestinien, ndlr) et lorsque les circonstances seront réunies ».

De son côté, le quotidien madrilène El País estime que cette reconnaissance pourrait intervenir pendant la campagne pour les élections au Parlement européen, qui auront lieu le 9 juin en Espagne, « ou dans les semaines qui suivront ». Selon le journal, Pedro Sánchez a déclaré aux journalistes qui l’accompagnaient qu’il serait nécessaire de « surveiller les décisions qui seront bientôt prises à Bruxelles et à New York », c’est-à-dire par l’UE et par l’ONU, ce qui signifie que la décision de l’Espagne serait liée à l’évolution de la situation internationale.

El País croit également savoir que Pedro Sánchez, qui, après la Jordanie, se rendra ce mardi en Arabie Saoudite et ce mercredi au Qatar, veut « essayer de convaincre les pays arabes qui n’ont pas encore reconnu Israël », comme c’est le cas de ces deux-là. Les pays du Golfe, « pour le faire ». Pedro Sánchez a affirmé à plusieurs reprises que la seule solution au conflit israélo-palestinien nécessite la reconnaissance de deux États, Israël et la Palestine.

Eleon Lass

Eleanor - 28 years I have 5 years experience in journalism, and I care about news, celebrity news, technical news, as well as fashion, and was published in many international electronic magazines, and I live in Paris - France, and you can write to me: eleanor@newstoday.fr
Bouton retour en haut de la page