Skip to content
Le pape renouvelle ses excuses aux victimes et aux survivants des pensionnats |  Le pape François au Canada


Ce sont ses premières paroles publiques au Canada, réservées aux milliers de personnes, notamment les survivants des pensionnats indiens et leurs familles, réunies à Maskwacis, une communauté crie de l’Alberta.

 » Je voudrais le répéter avec honte et clarté : je demande humblement pardon pour le mal commis par de nombreux chrétiens contre les peuples indigènes. »

Une citation de Pape François

Je demande pardon pour la manière dont, malheureusement, de nombreux chrétiens ont soutenu la mentalité colonisatrice des pouvoirs qui ont opprimé les peuples indigènesa affirmé le pape, suivi des applaudissements de la foule.

Je suis affligé, a-t-il poursuivi. Je demande pardon, en particulier, pour la manière dont de nombreux membres de l’Église et des communautés religieuses ont coopéré, même dans l’indifférence, à ces projets de destruction culturelle et d’assimilation forcée des gouvernements de l’époque, qui ont abouti au système des pensionnats.

Il a également parlé de de nombreux cas exemplaires de dévotion envers les enfants et la présence de charité chrétienne dans les internats.

Cependant, les conséquences globales des politiques sur les pensionnats ont été catastrophiquesil admit.

Dans le public, de nombreux survivants étaient en larmes et plongés dans leurs pensées.

Certains d’entre vous sont certainement en difficulté pendant que je vous parle, a reconnu le souverain pontife. Cependant, il est important de se rappeler d’éviter d’oublier, car l’oubli mène à l’indifférence.

Et le contraire de l’amour n’est pas la haine, c’est l’indifférenceil ajouta.

Les excuses étaient similaires à celles présentées au Vatican plus tôt cette année. Le pape a en effet demandé pardon pour les crimes commis par des membres de l’Église sans toutefois reconnaître le rôle de l’institution en elle-même.

UN première étape

Le pape François a également reconnu qu’il fallait faire plus, au-delà de demander pardon.

En ce qui concerne l’avenir, rien ne doit être négligé pour promouvoir une culture capable non seulement de faire en sorte que de telles situations ne se reproduisent pas, mais aussi qu’elles ne trouvent pas un terreau fertile pour se dissimuler et se perpétuer.il s’est disputé.

 » Une partie importante de ce processus consiste à mener des recherches sérieuses sur la vérité du passé et à aider les survivants des pensionnats à s’engager dans des parcours de guérison pour les traumatismes qu’ils ont subis. »

Une citation de Pape François

En particulier, le pape a appelé les chrétiens et la société civile à pouvoir respecter l’identité et l’expérience des peuples autochtones.

J’espère que des moyens concrets seront trouvés pour les connaître et les apprécier, en apprenant à avancer ensemble.il a dit.

Avant le discours du pape, un discours de bienvenue a été prononcé par Wilton Littlechild, un survivant du pensionnat Ermineskin et ancien commissaire de la Commission de vérité et réconciliation.

Le discours officiel du pape a eu lieu sur le site du pow-wow de Maskwacis. Des danses et des chants traditionnels l’ont également accueilli sur les lieux.

Une arrivée dans l’humilité

C’est un pape d’une humilité et d’une simplicité étonnantes, malgré le grand cortège de sécurité qui l’entoure, arrivé à Maskwacis vers 10 heures locales.

Après une visite privée à l’église locale Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, il s’est rendu en fauteuil roulant au cimetière Ermineskin au son des tambours de l’aîné Jerry Saddleback. Le pape a pris quelques instants pour prier en silence.

Le pape François a prié en silence sur les tombes du cimetière de Maskwacis, en Alberta, alors qu’il rencontre la communauté autochtone, où il visitera le site de l’ancien pensionnat Ermineskin.

Photo : Reuters / GUGLIELMO MANGIAPANE

Ensuite, le chef de l’Église catholique s’est dirigé vers le site de l’ancien pensionnat, où il a été accueilli par les quatre chefs Maskwaci, Desmond Bull, Randy Ermineskin, Wilton Littlechild et Vernon Saddleback.

Avant l’arrivée du souverain pontife, l’ambiance était déjà rythmée par de fortes émotions parmi les personnes présentes.

Mon coeur bat très vitea confié, ému, André Carrier, un rescapé des pensionnats qui est le vice-président de la Métis Federation of Manitoba.

J’ai été abusé sexuellement par un prêtre, donc écouter les excuses du Pape est le premier pas vers la réconciliationil ajouta.

Le pape renouvelle ses excuses aux victimes et aux survivants des pensionnats |  Le pape François au Canada

Le pape avec les chefs de Maskwacis.

Photo : (Nathan Denette/La Presse canadienne)

En fin de journée, le pape François doit aussi se rendre à l’église Sacred Heart of the First Nations à Edmonton, pour rencontrer une délégation autochtone et des paroissiens.

Demain, il officiera une messe au Commonwealth Stadium, où plus de 60 000 personnes sont attendues.

Plus de détails suivront.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.