Skip to content
Le logo va changer, mais CF Montréal s’en tient à son nom


On a tenté de lui arracher les vers du visage, jeudi matin, lorsqu’il a rencontré les médias lors d’une activité de bénévolat de club avec l’organisme Projet Harmonie, à Mercier. À suivrese borna à répéter Gervais, précisant à chaque fois que le club ramènerait de nombreux éléments de l’histoire de l’Impact, qui ne mourra jamais, jamais, jamais, jamaisajouta-t-il plus tard.

Elle date d’avant mon arrivée. Les rencontres étaient dirigées par Joey Saputo, a précisé Gervais en mêlée de presse. On écoute, et certaines choses revenaient sans cesse au logo existant, qu’il fallait revenir à notre histoire, à notre passé. Je suis complètement d’accord avec ça. Il y a eu des échanges avec les supporters, nos supporters, nos partenaires commerciaux, les médias.

Pas de chance ici pour un petit aperçu du nouvel emblème. Peut-être côté formation, alors, où Wilfried Nancy était justement à la disposition des journalistes ?

Je ne l’ai pas vu, annonça Nancy. Le club a pris cette décision. Soyez juste un peu patient, et vous verrez l’idée derrière. C’est très cohérent. Logique.

Alors… tu l’as vu ou pas, Wilfried ?

Il est beau! Je ne l’ai pas vu, mais je l’imagine, répondit-il cette fois. Nous avons eu des réunions pour nous expliquer la vision par rapport au logo et, avec la façon dont il a été décrit, je peux l’imaginer. Il va bien.

Bon. Samuel Piette, alors ?

J’ai eu quelques échos, je ne l’ai pas vu, a aussi soutenu le joueur québécois. A voir quand il sortira.

Nous aurons essayé.

« L’Impact ne mourra jamais, jamais, jamais, jamais » – Gabriel Gervais sur la place donnée à l’ancien nom du club

On peut au moins comprendre qu’on revient à l’essentiel. L’agence Pigeon, créatrice du logo que je portais fièrement au début du siècle, soulignait le président, et celui de la MLS révélé en 2012, a repris du service au club.

Le bleu devrait trouver une place prépondérante dans le logo si l’on traduit les propos de Gervais, qui évoquait d’emblée la nouvelle campagne marketing du club où cette couleur est à l’honneur.

Le nouveau logo est prêt. Il ne manque plus que l’aval de la MLS, qui ne crache jamais sur la possibilité d’approuver chaque virgule d’un communiqué de presse – donc un logo…

Notre intention est de le faire avant la fin juin, a déclaré Gervais. Nous devons travailler main dans la main avec la ligue. La marque, le logo ne nous appartient pas. Il appartient à la ligue. Toute divulgation doit être faite de concert avec la ligue et avec le fournisseur d’équipement Adidas. Nous parlons avec eux. Dès que nous aurons le feu vert, nous dévoilerons le logo.

 » De notre côté, je l’ai dit lors de l’annonce de mon arrivée, je veux de la transparence, je veux que nous soyons proactifs. C’est le plus proactif qui puisse être aujourd’hui. »

Une citation de Gabriel Gervais, président, CF Montréal

Reste à savoir comment les supporters accueilleront ce nouveau logo, ceux qui étaient évoqués dès la première phrase du court communiqué envoyé mercredi pour confirmer ce changement.

Gervais dit avoir rencontré tous les groupes de supporters et que ce furent des rencontres productives avec bonne énergie et ouverture.

J’espère collaborer avec eux pour que tous nos supporters reviennent, car nos joueurs ne veulent que ça, a affirmé Gervais. Ils veulent que nos supporters les plus passionnés reviennent au stade. Je travaille très dur là-dessus. Il faudra une certaine réconciliation des deux côtés.

La question du nom risque néanmoins de continuer à faire jaser, malgré l’insistance du club à cet égard.

Daniel Nahmias-Léonard est l’un des co-fondateurs d’Ultras Montréal. Il a depuis quitté le groupe et n’est plus abonné. Il soutient que ramener le nom Impact dans le monde est la bonne chose à faire, car il estime queplus de personnes ont demandé un changement de nom qu’un changement de logo. Au-delà de la nouvelle identité, il déplore un problème d’attitude.

En fait, c’est une demi-mesure, dit-il. C’est étrange, ils disent avoir écouté les supporters, et ils présentent un nouveau logo sans les avoir consultés. Nous semblons nous contredire.

Le logo va changer, mais CF Montréal s’en tient à son nom

Le sujet est similaire avec Dominique Ritchot, membre du groupe 127 Montréal qui a également choisi de ne pas renouveler son abonnement.

Cela nous donne raison. Cela montre que ce changement de marque était inutile, a-t-elle noté. Ils disent avoir consulté, mais consulter qui? J’imagine qu’ils ont dû suivre ce qu’il s’est dit sur les réseaux sociaux. J’ose espérer qu’ils ont consulté des gens qui avaient fait des propositions.

On peut aussi retrouver ce genre de discours sur les réseaux sociaux depuis l’annonce du club, ainsi que d’autres publications plus sympathiques au changement. Les Ultras Montréal, qui réclament un retour à l’ancienne appellation, n’avaient pas encore répondu au message de Radio-Canada Sports.

Samuel Piette dit comprendre ceux qui sont obsédés par le nom de l’Impact. Il veut simplement que les échanges se fassent dans le respect.

Pour certains, dans le rebranding, le problème était le nom. Pour d’autres, c’était le logo. Pour d’autres encore, c’était le flocon de neige, les couleurs, peu importe, énuméra Piette. Chacun a sa propre opinion, son propre problème qu’il considère comme plus important que les autres. Ceux pour qui le logo était le problème, et non le nom, seront contents – ou pas. Mais oui, je pense que chacun a droit à son opinion, je respecte cela.

Si le nom Impact ne mourra jamaismais que CF Montréal est ici pour resterGabriel Gervais cherche des moyens de réunir les deux.

Peut-on regrouper tous les supporters dans une même section derrière les buts et l’appeler la section de l’Impact de Montréal? Nous le ramenons déjà par le biais de la Fondation Impact de Montréal. Nous pouvons aussi faire plus avec l’Académie. Il y a toutes sortes de façonsassure Gervais.

Je serai le premier à vous le dire : j’ai vécu les meilleures années avec l’Impact, a-t-il poursuivi. Je veux qu’il se démarque davantage auprès de nos aînés, de notre histoire. On a du travail. Mais le nom est CF Montréal, et Montréal est au centre de tout, notre communauté. C’est ainsi que nous l’abordons.

canada

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.