Nouvelles sportives

Le grand coup de gueule de Larqué contre Labrune, « responsable » de l’impasse des droits TV

Jean-Michel Larqué a dénoncé ce mardi la gestion de la question des droits TV de la Ligue 1 par la LFP et les dirigeants des clubs français. Dans le spectacle Rothen s’enflamme sur RMC, le consultant a critiqué certains choix stratégiques du président Vincent Labrune.

Moins virulent que Daniel Riolo sur ce dossier, Jean-Michel Larqué a tout de même critiqué les choix de Vincent Labrune et de la LFP dans la gestion des droits TV de la Ligue 1. Toujours à la recherche d’une solution, à quelques semaines de la reprise dans les clubs de l’élite, Le football français recherche un diffuseur pour le championnat. Une situation problématique pour l’ancien joueur emblématique de Saint-Étienne.

« Je vais me concentrer sur ce qui se passe aujourd’hui dans le football français, dans ce qui a été promis et dans ce qui n’est pas tenu », a lancé le consultant ce mardi dans l’émission Rothen s’enflamme sur RMC. « Il y avait un président de la Ligue qui arrivait, gonflant le torse et disant : ‘voilà, on va avoir un milliard et tu as un petit problème de trésorerie mais je vais te trouver un patron sympa.’ qui donnera un milliard et demi pour terminer l’année et que l’année soit paisible pour vous. Mais de toute façon, il n’avait pas tout dit et ce n’était pas vraiment un mécène mais de l’argent prêté à un taux usuraire. »

« C’est dommage! »

Pas au mieux après le retrait de Mediapro et contraint de gérer les conséquences économiques du Covid-19, le football français a accepté de céder une partie de ses actifs au groupe CVC. Mais le soutien temporaire a fini par coûter cher aux clubs et le conflit autour de la diffusion de la L1 a jeté une ombre au moment où le mercato estival a ouvert ses portes.

« Quand on voit ce que le fonds CVC va retirer de son investissement initial, c’est à tomber par terre. C’est dommage», a encore pesté Jean-Michel Larqué. « En plus, pour la vente des bijoux de famille, Vincent Labrune a réussi à obtenir une prime. Donc je suis prêt à tout, mais je dirais que Vincent Labrune est le représentant des présidents. »

Larqué ne comprend pas la mise à l’écart du « meilleur ami » Canal+

Partenaire historique de la Ligue 1, Canal+ n’a pas voulu accepter les conditions proposées par beIN Sports et la LFP pour les droits TV du championnat. La position de la chaîne cryptée lui vaut certaines critiques, comme celles formulées par le président de Montpellier, Laurent Nicollin. Mais pour Jean-Michel Larqué, la responsabilité incombe d’abord aux clubs et à la Ligue.

« Et le président Nicollin, ça m’étonne quand il dit que Canal+ veut tuer le football français. Non, c’est le football français qui voulait jouer fier et qui considérait que Canal+, qui avait été un donateur essentiel du football français, n’avait plus son mot à dire. et que les vrais amis pouvaient être ignorés. Il n’y avait pas beaucoup d’amis pour téléviser le football français », a poursuivi le membre de la Dream Team de RMC Sport. . « On a réussi à se mettre en colère contre son meilleur ami, celui qui a mis le plus d’argent sur la table. Et ça, je pense que Vincent Labrune est toujours responsable. Il est entièrement responsable de cette situation car aujourd’hui « Aujourd’hui plan A, plan B, diffuseur indépendant ou allez vous accrocher aux succursales… Le football français est à la dérive financièrement ».

Jean-Guy Lebreton avec CMR

Meilleurs articles

Jeoffro René

I photograph general events and conferences and publish and report on these events at the European level.
Bouton retour en haut de la page