Skip to content
Le G7 s’engage à « interdire ou supprimer progressivement les importations de pétrole russe » — RT en français

La Maison Blanche a annoncé dans un communiqué du 8 mai que les membres du G7 s’étaient « engagés » à « interdire ou éliminer progressivement les importations de pétrole russe ». Une décision qui risque de faire varier le prix de l’or noir.

C’est une décision qui risque d’avoir de nombreuses conséquences, notamment pour les Européens. Le 8 mai, la Maison Banche annonçait dans un communiqué que le G7 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni) « s’engageait […] d’interdire ou d’éliminer progressivement les importations de pétrole russe ».

Une décision qui, selon l’exécutif américain, « portera un coup sévère à la principale artère alimentant l’économie de Poutine et le privera des revenus dont il a besoin pour financer sa guerre ». [en Ukraine] ».

Cependant, la Maison Blanche n’a pas précisé quels engagements avaient été pris par chacun des membres ni donné de délai.

Mais si les États-Unis ne sont pas de grands importateurs de pétrole russe, dont ils ont déjà interdit l’importation, l’Union européenne (UE) reste très dépendante des hydrocarbures en provenance de Russie avec environ un quart de ses importations d’or noir.

Détails à suivre…

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.