Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles localesPolitique

Le drone solaire Zephyr de l’armée américaine s’est écrasé après 2 mois de vol


Vous serez également intéressé


[EN VIDÉO] L’énergie solaire pourrait-elle être la principale source d’énergie ?
En 2014, la part du solaire photovoltaïque dans le mix électrique français ne dépassait pas 1,3 % (chiffre France Territoire Solaire). Comment alors l’énergie solaire pourrait-elle devenir notre principale source d’énergie ? Marion Perrin, docteur en électrochimie, nous partage son point de vue sur la question.

L’armée américaine teste actuellement un drone stratosphérique qui a déjà battu des records de durée de vol. Alimenté par panneaux solaires, il avait déjà établi un record de 26 jours de vol consécutifs en juillet. L’avion ne s’est pas arrêté et a par la suite continué d’augmenter son temps de vol.

Sa mission était de survoler le sud des États-Unis, le golfe du Mexique, puis l’Amérique du Sud avant de revenir à Yuma, en Arizona. Cependant, il n’atteignit pas sa destination et s’écrasa en chemin. Selon une porte-parole de l’armée américaine, leavion a  » événements rencontrés le 18 août, vers 21h » Les événements qui ont conduit à la fin inattendue du vol de Zephyr font actuellement l’objet d’une enquête. De plus amples informations seront communiquées une fois l’enquête terminée. »

Records de temps de vol, de distance et d’altitude

Les données de vol montrent une descente rapide à 1 385 mètres par minute, soutenant l’hypothèse qu’il s’est écrasé. Cela ne l’a pas empêché de fracasser plusieurs records. L’avion a volé en continu pendant 64 jours et a parcouru plus de 30 000 milles marins, soit 55 560 kilomètres. Le drone a également atteint une élévation 76 100 pieds ou 23 195 mètres.

Le Zephyr utilise son panneaux solaires recharger ses batteries pendant la journée, ce qui lui permet de continuer à voler la nuit. A une telle altitude, il est au-dessus du des nuages et obtient donc un ensoleillement maximum. A terme, il pourrait se substituer à l’utilisation des satellites dans certaines situations, par exemple comme relais de télécommunication ou plate-forme de surveillance.

Énergie solaire : Airbus Zephyr établit un nouveau record mondial

Le drone Zephyr à énergie solar a battu son propre record de temps passé dansair avec 36 jours consécutifs. L’armée américaine prévoit maintenant de le tester avec du matériel militaire.

Articles de Louis neveupublié le 25/07/2022

la Zéphyr Airbus continue d’accumuler les records du monde. Après s’être hissé à 21 915 mètres d’altitude et avoir effectué un vol déjà record de 26 jours consécutifs, le drone stratosphérique solaire-électrique vient d’ajouter dix jours supplémentaires à sa liste pour le compte de laCommandement du futur de l’armée (AFC) qui gère des projets de modernisation militaire. Après avoir pris son envol le 15 juin, le drone a volé à plus de 21 300 mètres d’altitude au-dessus de l’Arizona aux États-Unis. L’avion d’une envergure de 28 mètres et pesant 75 kg peut emporter une charge de 5 kg et il est théoriquement capable de rester en l’air pendant des mois, bien au dessus du trafic aérien et des aléas de la météo.

L’Airbus Zephyr est le premier drone stratosphérique à énergie solaire. © Airbus Défense et Espace

Des objectifs militaires avant tout

Le but de l’appareil est de remplacer les satellites sur une zone de surveillance de 20 à 30 km. la drone peut être enrichi de capteurs radar, Lidar et infrarouge. Elle intéresse au plus haut point les militaires, pour qui elle permettrait de remplacer les satellites en cas de liaison défaillante afin de maintenir opérationnelles les capacités de surveillance et de communication. Lors de ces essais, l’avion qui devait être totalement autonome a volé passant par une relation Satellite. En plus de ce vol, un autre essai sera réalisé dans les prochaines semaines pour survoler l’océan Pacifique avec une charge utile. Il s’agira alors de porter des équipements militaires pour assurer des tests de communication entre plusieurs centres de commandement américains.

Zephyr : un record mondial d’altitude pour le drone stratosphérique d’Airbus

Le drone solaire Airbus Zephyr accumule les records. Lors de ses derniers tests de validation opérationnelle, il a réussi à atteindre une altitude de 23 915 mètres.

Article de Sylvain Biget, publié le

Il portail de mieux en mieux son nom de « pseudolite », contraction de pseudo et satellite. Après avoir atteint des records de durée de vol de 26 jours, le Zéphyr d’Airbus s’est élevé à 23 915 mètres d’altitude, dans le ciel de l’Arizona (États-Unis). Pour l’avionneur, il s’agissait d’effectuer les derniers vols d’essai de l’avion afin qu’il puisse obtenir son statut d’avion opérationnel. Avec ses ailes s’étendant sur 28 mètres et un Masse de 75 kg, dont 24 kg de batteries chargées par vaste panneaux solaires positionné sur ses ailes, il peut emporter une charge utile de 5 kg.

Lors des essais, le drone Le solaire-électrique stratosphérique a donc pu évoluer selon plusieurs configurations avec des charges utiles différentes, tester ses systèmes optiques, sa maniabilité dans le stratosphère et sa capacité à s’aligner précisément sur des points au sol. Ces vols ont également obtenu l’approbation de la Federal Aviation Agency (FAA) des États-Unis pour voler dans l’espace aérien du territoire. Cette validation est importante car, pour se placer au-dessus des trafic aérien commercialle drone doit pouvoir le traverser en mode semi-autonome.

Il peut remplacer les satellites

Les tests ont également été l’occasion de tester un système Opaz en tant que charge utile. Cet équipement est conçu par Airbus pour réaliser des missions deobservation de la terre du stratosphère. Avec son gros capteurs électro-optiques (18 cm) et infrarouge (70 cm), l’appareil délivre des images et des vidéos précises de la Planète. Au total, lors de ses tests, Zephyr S aura volé 2 435 heures dans la stratosphère. Lors de ses derniers vols, le drone a tenu 18 jours dans les airs, pour accumuler 887 heures de vol. Les tests se sont terminés il y a un mois.

Selon la charge utile qu’il héberge, l’appareil peut être dédié à de nombreux applications. Il est ainsi capable de couvrir de larges zones géographiques en téléphonie portable. Selon Airbus, il pourrait aussi remplacer l’équivalent de 250 antennes cellulaires. Il est également capable de mener des missions de surveillance environnementale et frontalière. Il intéresse particulièrement les militaires et notamment le ministère britannique de la Défense, qui est son principal client. Ce dernier envisage le Zephyr en remplacement des liens Satellite perdu afin de maintenir opérationnels ses réseaux de communication et de surveillance.

Ce drone stratosphérique solaire-électrique peut remplacer les satellites en effectuant des missions de surveillance environnementale.

DERNIERS JOURS pour profiter de notre offre estivale.
Abonnez-vous à nos médias pour une durée de 3 mois et recevez le Mag Futura en cadeau !*

Je profite de l’offre maintenant

*Offre valable pour toute nouvelle souscription de 3 mois à l’offre « Je participe à la vie de Futura » sur Patreon.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page