Skip to content
Le coût de construction des immeubles en hausse au Canada


Les coûts de construction des bâtiments résidentiels et non résidentiels ont augmenté au premier trimestre de 2022, en partie en raison de la hausse des coûts de main-d’œuvre et des prix du carburant.

• Lisez aussi : Eclatement de la bulle immobilière : « Un risque sérieux », selon l’AMF

• Lisez aussi : Marché immobilier : lenteur des ventes dans le Grand Montréal

Pour les bâtiments résidentiels, le montant a bondi de 5,6 %, la plus forte hausse depuis le deuxième trimestre de 2022. La hausse des coûts a été un peu moins importante pour les bâtiments non résidentiels à 2,6 %, selon Statistique Canada.

La hausse du prix du bois est à prendre en compte dans cette hausse pour les clients résidentiels, mais il ne faut pas non plus oublier la hausse du prix du carburant.

« Les entrepreneurs ont mentionné qu’une plus grande part de leurs dépenses était désormais affectée au transport de leurs matériaux de construction », a déclaré l’agence fédérale.

La région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal a enregistré une hausse de 4 % pour les immeubles résidentiels, ce qui est moins important qu’au trimestre précédent.

À l’inverse, avec une hausse de 3 %, la région métropolitaine de Québec a connu l’une des hausses les plus marquées de toutes les RMR sondées au Canada, notamment pour les coûts de construction d’entrepôts et d’usines.

La croissance d’une année sur l’autre des coûts de construction a cependant dépassé les sommets précédents, bondissant de 22,6 % entre le premier trimestre de 2022 et 2021.



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.