Skip to content
Le cercueil de la reine Elizabeth II est arrivé à Londres


Cinq jours après sa mort en Ecosse, la dépouille de la reine Elizabeth II a atterri mardi soir à Londres, accompagnée à bord d’un avion de la Royal Air Force par sa fille la princesse Anne.

Le cercueil de feu la reine Elizabeth II est arrivé à Londres mardi 13 septembre, après avoir quitté la cathédrale d’Edimbourg, sous le regard ému d’une foule rassemblée pour faire ses adieux au souverain décédé jeudi à l’âge de 96 ans.

La dépouille, escortée par la princesse Anne, a été embarquée à bord d’un avion royal. Il doit être transféré en corbillard au palais de Buckingham, où il sera accueilli par son fils Charles III et des membres de la famille royale.

Il y recevra les adieux de centaines de milliers de Britanniques émus et impatients de rendre un dernier hommage à leur souverain.

Adieu aux Ecossais

A Edimbourg lundi et mardi, des dizaines de milliers de Britanniques ont attendu des heures, y compris la nuit, pour méditer, s’inclinant, faisant la révérence, se signant ou essuyant une larme devant le cercueil qui reposait à Saint-Gilles depuis la capitale écossaise.

Posé sur une estrade et recouvert de l’étendard jaune, rouge et marine d’Ecosse, d’une couronne de fleurs blanches et de la couronne d’Ecosse en or massif placée au-dessus, le cercueil est resté accessible toute la nuit de lundi.

Le roi Charles III et ses trois frères et sœurs – les princes Andrew et Edward, ainsi que la princesse Anne – sont venus lundi soir avec la reine consort Camilla pour observer un sillage. La photo des enfants d’Elizabeth II, dos au cercueil, a fait la une de tous les quotidiens ce mardi.

Le corps d’Elizabeth II avait jusqu’à lundi soir été tenu à l’écart du grand public : d’abord au château de Balmoral, dans le nord de l’Écosse, où le monarque est décédé, puis au palais royal. de Holyrood.

Des centaines de milliers de personnes attendues à l’extérieur de Buckingham

Figure populaire, roc de stabilité dans la tourmente tantôt politique, sociale ou sanitaire pendant le Covid-19, la reine était une image rassurante pour des millions de Britanniques.

A Londres, la dépouille de la souveraine passera une dernière nuit au palais de Buckingham, sa résidence officielle pendant ses 70 ans et sept mois de règne. Débutera ensuite mercredi la deuxième partie de sa présentation au public qui devrait voir défiler des centaines de milliers de personnes pendant un peu moins de cinq jours, 24 heures sur 24. Certains ont commencé à faire la queue lundi.

Les funérailles nationales de la Reine auront lieu le lundi 19 septembre en présence de quelque 500 dignitaires étrangers et de nombreuses têtes couronnées. Mais la Russie, la Biélorussie et la Birmanie n’étaient pas invitées.

Avec l’AFP

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.