Skip to content
le bilan du mois de juillet pour le tourisme


Posté

Mise à jour

Article écrit par

le bilan du mois de juillet pour le tourisme

G.De Florival, F.Mazoyer, L.Campisi, P.Wursthorn, F.Motila, A Bouville, E.Noël – franceinfo

France Télévisions

Vendredi 29 juillet, il est temps de tirer les premières conclusions sur les chiffres du tourisme pour le mois de juillet. Grâce au retour des vacanciers étrangers et à un soleil radieux, les chiffres sont bons, ayant presque atteint le niveau de 2019, l’année de référence avant la pandémie.

Plages très fréquentées et établissements hôteliers quasiment pleins, le mois de juillet aura tenu toutes ses promesses pour les professionnels du tourisme. Vacanciers sont satisfaits de leur séjour. « On est bien ici, on se repose, on se détend, j’ai notre petit-fils. La vie est belle », réagit un estival. Dans le restaurant situé en bord de plage, on accueille par exemple un mois de juillet, avec une augmentation de 15% du chiffre d’affaires par rapport à 2021.

Les Français ont besoin de s’évader et près de 70 % d’entre eux partent pour au moins quelques jours, soit une augmentation de 10 points par rapport à 2021. Les hôteliers sont également contents et certains affichent presque complet en termes de réservations. Ce n’est pourtant pas ce qui apparaît à la lecture des chiffres pour l’ensemble de la France. Le taux d’occupation est de 73,9 %. Si les touristes étrangers sont revenus, ce ne serait pas le cas de la clientèle asiatique. Ce sont les Américains qui font leur retour en France. En moyenne, ils dépensent plus que les vacanciers français lors de leur séjour.

Inscription à la Newsletter

toute l’actualité en vidéo

Recevez l’essentiel de notre actualité avec notre newsletter

Inscription à la Newsletter

articles sur le même sujet

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne quotidiennement les contenus des médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.




francetvinfo .Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.