Nouvelles du Canada

Le béton du toit Saddledome s’effrite


Selon des documents obtenus en vertu de la loi albertaine sur la liberté d’information, des morceaux de béton sont tombés et d’autres ont dû être enlevés par précaution.

L’année dernière, Entuitive a envoyé une lettre à Société des sports et du divertissement de Calgary (CSEC), le groupe propriétaire des Flames, de recommander que les morceaux de béton détachés soient enlevés.

Elle a également recommandé des inspections chaque printemps et chaque hiver pour surveiller la détérioration du béton causée par les cycles de gel et de dégel au fil des ans. Le Saddledome a été inauguré en 1983 et la partie détériorée se trouve sur son flanc ouest.

Au début de cette année, un filet a été installé autour de la poutre pour recueillir les pièces qui semblait sur le point de tomber.

Ce n’est pas un problème structurel

Des photos incluses dans un rapport de 2018 montrent que les morceaux de béton qui se sont détachés ont créé des trous là où ils ont atterri.

Le rapport indique également que la détérioration de la poutre est un problème superficiel et non structurel. D’ailleurs, une source municipale affirme qu’il n’a pas à se soucier de la stabilité du toit.

Des rapports de la firme Entuitive indiquent que la détérioration du béton est due à plusieurs facteurs dont l’âge du bâtiment.

Photo : Getty Images/John Gibson

Cette source ajoute qu’un plan de restauration sera prêt et mis en œuvre dans les prochains mois. Cependant, cette personne n’a aucun détail sur le coût ou le temps requis.

Par ailleurs, la conseillère municipale Sonya Sharp, présidente du comité des centres d’événements, dit qu’elle n’a pas vu les rapports d’ingénierie. Selon elle, le conseil municipal n’a reçu que des présentations sur l’état du bâtiment, mais rien de détaillé.

Il est très important que le conseil comprenne exactement à quel point le bâtiment est sûr et sécurisé pour le grand public , a déclaré Sonya Sharp. Elle entend demander que les rapports d’ingénierie soient expliqués au conseil municipal.

La responsabilité de l’entretien du bâtiment appartient au CSEC ; toutefois, les réparations majeures relèvent de la responsabilité de la Ville de Calgary.

Avec des informations de Scott Dippel

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jewel Beaujolie

I am a fashion designer in the past and I currently write in the fields of fashion, cosmetics, body care and women in general. I am interested in family matters and everything related to maternal, child and family health.
Bouton retour en haut de la page