Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
L'Europe

L’Arménie accuse l’Azerbaïdjan de bloquer un axe vital pour le Haut-Karabakh

L’Arménie a accusé mercredi l’Azerbaïdjan d’avoir ordonné le blocage d’une route vitale avec l’enclave séparatiste du Haut-Karabakh et d’avoir créé une crise humanitaire dans cette région contestée du Caucase. Ce que le pays voisin a fermement démenti.

Les conséquences humanitaires pourraient être graves. L’Arménie a accusé, mercredi 14 décembre, l’Azerbaïdjan d’avoir bloqué une route vitale pour l’approvisionnement de l’enclave contestée du Haut-Karabakh, dénonçant une situation qui pourrait déclencher une crise humanitaire dans ce territoire du Caucase. Une accusation réfutée par Bakou.

>> À voir : Le président de la République autoproclamée du Haut-Karabakh invité de France 24

« La circulation des civils est libre dans les deux sens » entre l’Arménie et le Haut-Karabakh, a déclaré le porte-parole de la diplomatie azerbaïdjanaise Ayhan Hadjizadeh, ajoutant que Bakou est « prêt à assurer les besoins humanitaires de la population ». Arménien azerbaïdjanais ».

Depuis lundi, des militants azerbaïdjanais bloquent cette route, le corridor de Lachin, en signe de protestation contre les mines illégales dans la région qui, selon eux, ont des conséquences écologiques néfastes.

Mais Erevan a accusé Bakou d’avoir organisé les manifestations. Le Premier ministre arménien Nikol Pashinian a dénoncé jeudi « une crise humanitaire au Karabakh » et affirmé que Bakou avait bloqué le corridor de Lachin.

« Coupez le Haut-Karabakh du reste du monde »

Depuis un cessez-le-feu en novembre 2020, à la suite d’une guerre de six semaines entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, des casques bleus russes ont été déployés au Haut-Karabakh et chargés de sécuriser le corridor de Lachin.

Un correspondant de l’AFP a aperçu mercredi sur cette route des véhicules de transport militaires russes, mais aucun véhicule civil.

Le parlement arménien a adopté une résolution accusant Bakou de « couper le Haut-Karabakh du reste du monde », affirmant que la région souffrait de pénuries de médicaments, de nourriture et de carburant.

>> À voir : En Arménie, le spectre d’une invasion azérie pèse jusqu’à Erevan

Le porte-parole de la diplomatie américaine, Ned Price, a prévenu que la fermeture du corridor de Lachin avait de « graves conséquences humanitaires » et « fait reculer le fragile processus de paix » entre les deux pays.

Ces deux nations caucasiennes se sont affrontées au début des années 1990, lorsque l’URSS a éclaté, pour contrôler le Haut-Karabakh, une enclave à majorité arménienne qui avait fait sécession de l’Azerbaïdjan.

Ce premier conflit, qui fit 30 000 morts, se solda par une victoire arménienne. Mais l’Azerbaïdjan a pris sa revanche dans une seconde guerre qui a coûté la vie à 6 500 personnes à l’automne 2020 et repris de nombreux territoires.

En septembre, des combats à la frontière directe entre les deux pays, et non au Haut-Karabakh, ont fait près de 300 morts et fait craindre une nouvelle grande guerre.

Avec l’AFP

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

William Dupuy

Independent political analyst working in this field for 14 years, I analyze political events from a different angle.
Bouton retour en haut de la page