Skip to content
L’American Jewish Committee s’indigne d’une fresque représentant Macron et Attali à Avignon

Le 23 juin, l’antenne parisienne de l’American Jewish Committee a interrogé sur Twitter le maire d’Avignon au sujet d’une peinture murale représentant l’essayiste, économiste et haut fonctionnaire Jacques Attali tirant les ficelles d’une marionnette représentant le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron.

« La mairie d’Avignon peut-elle nous dire qui a autorisé ou commandé cette fresque antisémite et pourquoi elle est toujours là ? » indignéen effet l’organisation juive sur le réseau social.

Alors que l’oeuvre en question a été repérée par BFM Marseille Provence « près du parking du relais des Italiens situé rue de la Synagogue », elle apparaît également sur le compte Instagram de l’artiste « lekto », qui a déjà fait parler d’autres fresques politiques de la ville. .

« Le marionnettiste, Jacques Attali alias Gepetto et Emmanuel Macron alias Pinocchio », écrit-il dans la description, tandis que sous la fresque se trouve le titre : « La bête 2, l’événement »

Voir ce post sur Instagram

Une publication partagée par lekto (@lekto___)

Selon les informations de BFM, la fresque en question est présente sur ce mur depuis une quinzaine de jours. « La ville d’Avignon a d’abord demandé à l’agglomération du Grand Avignon de faire enlever cette fresque.[…]. Enfin, l’effacement n’est plus officiellement demandé, la fresque n’ayant aucune inscription et étant « sujet à interprétation », rapporte la chaîne d’information en continu.

Une fois partagé sur les réseaux sociaux, le tableau a rapidement déclenché une avalanche de commentaires, de nombreux internautes exprimant leur indignation et le comparant aux Protocoles des Sages de Sion, un faux apparu au début du XXe siècle dans la Russie tsariste et censé représenter un plan pour le monde. conquête, où les juifs et les francs-maçons tireraient les ficelles.

« Dis Avignon, tu es sûr que cette fresque antisémite est une bonne idée ? A par exemple interrogé la journaliste Emma Ducros sur Twitter.

La symbolique de ce tableau rappelle aussi des propos attribués à Jacques Attali qui se serait déjà félicité d’avoir joué un rôle majeur dans le lancement de la carrière politique d’Emmanuel Macron. Emmanuel Macron ? C’est moi qui l’ai repéré. C’est même moi qui l’ai inventé », se serait ainsi réjoui l’économiste selon ses propos rapportés ici par la journaliste Anne Fulda dans son livre « Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait », paru en avril 2017 aux Editions plon.



Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.