Skip to content
L’Alberta renonce à supprimer le programme de pompes à insuline

Nous suspendons [sa] Mise en œuvre. C’est ainsi que le ministre de la Santé, Jason Copping, a annoncé jeudi aux journalistes la décision du gouvernement de faire marche arrière sur le programme de thérapie par pompe à insuline. La même annonce fut faite peu de temps après devant l’Assemblée législative.

 » Nous n’avancerons pas […] jusqu’à ce que je sois absolument convaincu que nous n’oublierons personne dans le programme. »

Une citation de Jason Copping, ministre de la Santé de l’Alberta

L’Alberta a annoncé le 2 mai son intention de supprimer, à compter du 1er maieuh août de cette année, le programme de traitement par pompe à insuline et son remplacement par des régimes d’assurance maladie parrainés par le gouvernement.

Cette annonce a soulevé des inquiétudes chez la plupart des 4 000 diabétiques de type 1 de la province. Ces derniers ont exprimé leur crainte de ne plus avoir une couverture médicale suffisante pour s’offrir un traitement par pompe à insuline. D’autant plus que le coût des pompes ainsi que certains équipements relatifs à cette thérapie sont couverts depuis 2013 par le programme gouvernemental.

Excuses et consultations annoncées

Au milieu du tollé suscité par l’annonce de la semaine dernière, Jason Copping a présenté ses excuses à la Chambre jeudi pour ce qu’il a appelé le confusion. Le ministre a indiqué par la même occasion que le gouvernement prévoyait des consultations publiques pour s’assurer qu’aucun bénéficiaire du programme ne soit laissé pour compte.

Il ne devrait pas y avoir de choix entre être capable de gérer cette maladie chronique et mettre de la nourriture sur la table.dit Jason Copping.

Diabète Canada s’est aussi impliqué

Plus tôt cette semaine, Diabète Canada a envoyé une lettre au ministre albertain l’exhortant à maintenir le programme.

Russell Williams, vice-président de Diabète Canada, a révélé que l’organisme national de défense du diabète a reçu beaucoup d’appels et de mails Albertains en détresse après l’annonce initiale du gouvernement provincial.

Jason Copping a déclaré avoir proposé à Diabète Canada de participer aux consultations prévues.

Avec les informations de Michelle Bellefontaine

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.