Skip to content
L’Alberta contestera la décision d’Ottawa visant les plastiques «toxiques»

En 2021, Ottawa a ajouté tous les articles manufacturés en plastique à la liste des substances toxiques en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement. Ils sont désormais considérés comme ayant un effet néfaste sur l’environnement ou la biodiversité.

Selon Jason Kenney, la décision du gouvernement fédéral met en péril l’économie albertaine. Selon le ministère de l’Énergie, environ 30 milliards de dollars sont en jeu. Les réglementations fédérales menacent [les] investissement et confiance dans le secteur pétrochimiquedit Jason Kenney.

Le premier ministre ajoute que la réglementation fédérale constitue ingérence dans la compétence provinciale.

Le procureur général de l’Alberta a déposé un avis auprès de la Cour fédérale du Canada indiquant que la province a l’intention de faire valoir que l’ajout d’articles manufacturés en plastique à la liste des substances toxiques est inconstitutionnel.

La province ajoute sa voix aux acteurs de l’industrie des plastiques qui ont intenté une poursuite contre la décision d’Ottawa l’an dernier.

Le premier ministre de l’Alberta l’a également appelé farfelu le fait que le gouvernement fédéral considère les plastiques comme toxiques et a ajouté qu’une telle qualification était plus d’une décision politique que scientifique.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.