Skip to content
La Turquie n’attendra pas la « permission » des Etats-Unis pour lancer une nouvelle offensive en Syrie

Ankara n’attendra pas la « permission » des Etats-Unis pour lancer une nouvelle offensive en Syrie, a prévenu le président turc Recep Tayyip Erdogan, cité le 29 mai par des médias turcs.

Nous nous débrouillerons seuls

Les Etats-Unis, par la voix du porte-parole du département d’Etat américain Ned Price, se sont dits le 24 mai « profondément préoccupés » par l’annonce la veille par Recep Tayyip Erdogan du lancement imminent d’une nouvelle opération militaire turque en le nord de la Syrie visait à doter Ankara d’une «zone de sécurité» de 30 kilomètres de large à sa frontière. « Nous condamnons toute escalade. Nous soutenons le maintien des lignes de cessez-le-feu actuelles », a déclaré Ned Price.

Depuis 2016, Ankara a mené trois offensives dans le nord de la Syrie contre les Unités de protection du peuple (YPG), une milice kurde qu’elle considère comme terroriste mais qui a été soutenue par les Etats-Unis notamment pour contrer les jihadistes de Daech.

Erdogan réitère son opposition à l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN

Interrogé par ailleurs sur le processus d’adhésion à l’Otan de la Suède et de la Finlande, auquel Ankara s’oppose jusqu’à présent, le président turc a jugé que les discussions du 25 mai à Ankara entre les Suédois, les Finlandais et les Turcs n’avaient pas « répondu aux attentes » de la Turquie.

Le président turc a de nouveau accusé les deux pays nordiques de « soutenir le terrorisme », estimant que la Suède n’est ni « sincère » ni « honnête ».

La Turquie accuse les deux pays, en particulier la Suède qui compte une importante communauté d’exilés turcs, d’abriter des militants kurdes du PKK, le Parti des travailleurs du Kurdistan, considéré comme une organisation terroriste par Ankara et ses alliés occidentaux. Elle dénonce également la présence sur leur sol de partisans du prédicateur Fethullah Gülen, qu’elle accuse d’avoir orchestré la tentative de putsch de juillet 2016.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.