Skip to content
La Serbie prolonge de trois ans son accord sur le gaz bon marché avec la Russie

Le président serbe Aleksandar Vucic a annoncé le 29 mai la signature d’une prolongation de trois ans de son contrat d’approvisionnement en gaz russe à bas prix. Selon l’AFP, il a déclaré qu’il s’agissait « de loin du meilleur accord en Europe », après un entretien téléphonique avec son homologue russe Vladimir Poutine.

La Serbie, candidate à l’adhésion à l’Union européenne, est restée proche du Kremlin malgré l’opération militaire russe en Ukraine. Il l’a certes condamné à l’ONU mais a refusé de s’aligner sur les sanctions anti-russes européennes.

Avec ce nouvel accord, la Russie consolide sa position de leader sur le marché des hydrocarbures en Serbie. Pour rappel, Moscou détient une part majoritaire dans la compagnie nationale serbe de pétrole et de gaz.

Le président serbe a précisé après une rencontre avec les dirigeants de Gazprom que les détails de ce nouveau contrat, notamment en ce qui concerne le prix et les volumes de gaz fournis, seraient communiqués « dans les jours à venir ».

« Nous aurons un hiver plus sûr en matière d’approvisionnement en gaz », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse télévisée. La Serbie reçoit actuellement six millions de mètres cubes par jour du géant russe Gazprom au prix de 251 euros par millier de mètres cubes.

Selon Aleksandar Vucic la facture est actuellement « presque trois fois moins élevée que partout en Europe » et elle sera « 10 à 12 fois moins élevée cet hiver ». Le président a également déclaré avoir discuté avec Vladimir Poutine d’une extension des capacités de stockage dans son pays.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.