Skip to content
La police d’Edmonton signale 10 fusillades en 9 jours

Dans leur communiqué, les policiers précisent que la plupart de ces échanges de coups de feu ont eu lieu dans des lieux publics.

Deux fusillades ont eu lieu le samedi 3 septembre près de l’avenue Whyte, un coup de feu a été signalé le dimanche 4 septembre à un terminal de transport en commun dans l’ouest d’Edmonton, tandis qu’un autre a été signalé le même jour dans un stationnement situé dans le nord et un autre encore s’est produit le lundi , Septembre 5 dans un restaurant situé au nord de la ville.

Lorsque nous assistons à une flambée soudaine de violence, il devient de plus en plus difficile de maintenir des niveaux de service et un temps de réponse adéquats.dit le sergent. Eric Stewart de la section des armes à feu et des gangs de la police d’Edmonton dans un communiqué.

Cependant, il a assuré que la police faisait de son mieux pour adapter au mieux l’utilisation de ses moyens aux circonstances.

Aucun décès

Huit des 10 fusillades ont entraîné des blessures graves mettant la vie des victimes en danger, a indiqué la police, notant toutefois que ces incidents de violence présentaient un risque extrêmement élevé pour la sécurité publique, notamment parce qu’ils ont été perpétrés dans des lieux habituellement très fréquentés.

Lors d’une conférence de presse mercredi, le sergent Eric Stewart a déclaré à cet égard qu’il était important pour la police d’informer le public de ce qui se passe dans la communautéspécialement depuis ces incidents ont eu lieu dans des lieux publics et à des intervalles de temps très rapprochés .

Il s’agit également pour la police d’être transparente sur les questions d’intérêt public, a-t-il ajouté.

Principaux faits

Les dix fusillades font l’objet d’une enquête, qui déterminera également l’existence ou non d’un lien entre les auteurs. En attendant d’élucider les circonstances, les enquêteurs estiment qu’il estévénements ciblés.

Au total, en date du 5 septembre, la police d’Edmonton est intervenue sur 105 coups de feu, dont 53 % ont fait des blessés, tandis que 63 % auraient pu impliquer des passants.

La police d’Edmonton a également déclaré avoir saisi environ 452 armes à feu au 31 août.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.