Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

La mère de l’agresseur ne sera pas dans le box des victimes au procès

La cour d’appel de Paris a confirmé mercredi l’irrecevabilité de la constitution de partie civile demandée par la mère de Mohammed Mogouchkov, accusé d’avoir tué, le 13 octobre, le professeur Dominique Bernard à Arras, a déploré son avocat auprès de l’AFP.

La mère de l’agresseur a souhaité se constituer partie civile dans l’information judiciaire sur l’attentat d’Arras, car elle s’estime victime collatérale, avec ses filles, des agissements de son fils. « Ils sont victimes pour trois raisons : ils ont dû quitter leur domicile, la mère est présentée aujourd’hui comme une femme élevant des terroristes et on lui a enlevé sa plus jeune fille, qui est placée dans un refuge », a détaillé le 31 janvier son avocat Me Mikaël Benillouche. Mais la chambre de l’instruction a confirmé mercredi son irrecevabilité, estimant que ses « dommages étaient indirects », a-t-il regretté.

Plusieurs plaintes contre son fils pour violences

Mercredi, cette femme et son autre fille ont également été placées en rétention administrative pendant 24 heures « pour vérifier leur situation administrative au regard du droit au séjour », a-t-on appris auprès de la préfecture du Pas-de-Calais. . Ils ont été soumis aux « contrôles habituels effectués dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine en gare de Calais » et n’ont pas pu présenter de titre de séjour en cours de validité.

L’enquête sur l’attentat d’Arras a révélé des relations conflictuelles entre Mohammed Mogouchkov et sa mère. Elle « a donné des coups, Mohammed est venu chez nous quand il a été licencié », a déclaré le cousin de Mohammed au juge d’instruction en décembre. Ce dernier, âgé de 15 ans, est mis en examen car il est soupçonné d’avoir été informé du projet d’attentat sans l’empêcher, ce qu’il conteste.

Avant le 13 octobre, la mère avait d’ailleurs porté plainte à deux reprises, en septembre 2022 et en février 2023, contre Mohammed Mogouchkov pour violences sur son ascendant. Mais « l’infraction n’était pas suffisamment caractérisée », a indiqué le parquet d’Arras, qui a classé ses plaintes.

gn headline

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page