Nouvelles locales

La justice européenne condamne la France à réexaminer les demandes de rapatriement des familles de jihadistes en Syrie « dans les meilleurs délais »


La Cour européenne des droits de l’homme s’est penchée sur le sort des familles de djihadistes bloqués en Syrie.

Article écrit par

Posté

Mise à jour

Temps de lecture : 1 minute.

La décision est tombée. La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné, mercredi 14 septembre, la France à reconsidérer les demandes de rapatriement de deux familles de jihadistes bloqués en Syrie « au plus vite ». « La Cour estime qu’il incombe au gouvernement français de reprendre l’examen de ces demandes dans les meilleurs délais, en l’entourant de garanties appropriées contre l’arbitraire »peut-on lire dans le communiqué de presse.

La Cour a été saisie par deux couples français qui avaient demandé en vain aux autorités françaises le rapatriement de leurs filles, deux jeunes femmes compagnes de djihadistes, et de leurs trois enfants. Les quatre requérants soutiennent que ce refus viole la Convention européenne des droits de l’homme, texte dont la CEDH est chargée de faire respecter, notamment en exposant leurs filles et petits-enfants à « Traitements inhumains et dégradants ».

Les deux femmes avaient quitté la France en 2014 et 2015 pour rejoindre la Syrie où elles ont donné naissance à deux enfants pour l’une, l’un pour l’autre. Aujourd’hui âgés de 31 et 33 ans, ils sont détenus avec eux depuis début 2019 dans les camps d’Al-Hol et de Roj, dans le nord-est de la Syrie.




francetvinfo .Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Ray Richard

Head of technical department in some websites, I have been in the field of electronic journalism for 12 years and I am interested in travel, trips and discovering the world of technology.
Bouton retour en haut de la page