Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

la justice doit passer pour Donald Trump

DJusqu’à présent, Donald Trump a réussi à contourner les règles de fonctionnement du Parti républicain. Après avoir rendu accessoire l’idée même d’un programme, l’ancien homme d’affaires s’est abstenu de participer à l’exercice démocratique des débats de la primaire présidentielle du Grand Old Party. Il estime aujourd’hui, après le vote de deux Etats seulement, l’Iowa et le New Hampshire, que l’investiture pour l’élection du 5 novembre devrait lui être accordée le plus rapidement possible.

Lire aussi | Présidentielle américaine 2024 : suivez le calendrier des élections et procès de Donald Trump

Cette stratégie d’évitement est également adoptée dans les nombreuses procédures judiciaires auxquelles il fait face et qu’il tente de ralentir et de reporter après les élections, en espérant qu’un retour à la Maison Blanche lui permettra de ne pas avoir à restituer des documents. comptes. Dans au moins un des cas, il peut compter sur un juge désigné par lui, en Floride. Ce dernier fait traîner la procédure visant un délit aussi grave qu’incontestable : la détention illégale de documents classifiés dans sa résidence après son départ du pouvoir.

Mais dans l’affaire la plus importante qui le concerne, les manœuvres de l’ancien homme d’affaires se sont heurtées le 6 février à la Cour d’appel du district de Columbia. Cette dernière lui a infligé un sérieux revers en estimant que l’ex-président ne pouvait pas faire valoir l’argument de son immunité pour empêcher qu’ait lieu le procès sur son rôle dans la tentative de coup d’État que constitue l’assaut contre ses partisans contre le Capitole, le 6 janvier 2021. Cet assaut visait à empêcher la certification des résultats de l’élection présidentielle dont il assure , à ce jour et contre toute évidence, a été « truqué ».

Polémique juridique

Certes, Donald Trump peut encore faire appel à la Cour suprême des États-Unis dans l’espoir d’une décision qui lui serait favorable. L’argument solide avancé le 6 février par trois juges (deux nommés par un président démocrate et un par un président républicain) qui ont unanimement estimé que « La position de l’ancien président Trump provoquerait l’effondrement du (leur) système de séparation des pouvoirs, plaçant le président hors de portée des trois pouvoirs », Cependant, cela ne lui laisse que très peu de marge de manœuvre.

Lire aussi le décryptage | Article réservé à nos abonnés Le sort judiciaire de Donald Trump entre les mains de la Cour suprême, acteur clé de l’élection présidentielle

Les juges ne doivent pas remplacer les électeurs. C’est pourquoi cette même Cour suprême pourrait invalider la décision de deux États, le Colorado et le Maine, d’exclure Donald Trump des élections en raison de son rôle dans l’attentat du 6 janvier 2021 sur la base d’un paragraphe d’un amendement à la loi. Constitution qui rend inéligible un responsable politique ayant prêté serment s’il a participé à une insurrection. Son interprétation alimente depuis des mois une vive controverse juridique. En revanche, les juges ont le droit de veiller à ce que les électeurs puissent se forger leur propre jugement en disposant de tous les éléments nécessaires.

Lisez également la chronique | Article réservé à nos abonnés « Qu’ils condamnent ou non Donald Trump, les juges joueront un rôle dans l’élection présidentielle américaine »

C’est la raison pour laquelle la tenue de procès visant l’ex-président est impérative, à commencer par celui qui concerne la contestation des résultats de l’élection présidentielle de 2020. Car il ne s’agit plus de simple dépit d’un mauvais perdant. Donald Trump se venge de tous ceux qui ne l’ont pas suivi aveuglément en ce moment dans le programme d’un éventuel retour au pouvoir. La théorie du complot des « élections volées » est devenue le credo d’une secte dévastatrice pour la démocratie aux États-Unis.

Le monde

gn headline

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page