Skip to content
La Hongrie prête à opposer son veto à la proposition de sanctions pétrolières de l’UE


Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a déclaré vendredi que l’embargo pétrolier proposé par l’UE était une ligne rouge pour son pays. « La proposition de la Commission européenne équivaut à une bombe atomique économique », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il faudrait quatre à cinq ans pour modifier l’approvisionnement en pétrole. Orbán a déclaré qu’il n’avait pas non plus soutenu le sixième paquet de sanctions en raison de l’inscription sur la liste noire du patriarche Kirill, le chef de l’église orthodoxe de Russie.

Lire et décider

Rejoignez EUobserver aujourd’hui

Devenez un expert de l’Europe

Accédez instantanément à tous les articles et à 20 ans d’archives. Essai gratuit de 14 jours.

… ou inscrivez-vous en groupe


euobserver-neweurope

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.