Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
actualité économiqueBourse Entreprise

La hausse des taux d’intérêt, ce n’est pas fini


Pour la huitième fois consécutive, la Banque du Canada (BdC) vient de relever son taux directeurqui est maintenant à 4,5 %, soit 4,25 points de pourcentage de plus qu’il y a un an.

Ce qui aura évidemment un impact à la hausse sur l’ensemble de la grille de crédit, à savoir les crédits immobiliers, les prêts personnels, les prêts aux entreprises, etc.

Malheureusement, tant pour les particuliers que pour les entreprises, les taux pourraient encore augmenter.

Le conseil d’administration de la Banque du Canada « se tient prêt à relever davantage le taux directeur si nécessaire pour ramener l’inflation à la cible de 2% », indique le communiqué de la banque centrale.

Pourquoi? Parce que le conseil d’administration de la BdC « demeure déterminé à rétablir la stabilité des prix » pour les Canadiens.

Oui mais…

Les mesures sur un an de l’inflation de base se situent actuellement autour de 5 %, toujours en baisse de 3,1 points de pourcentage par rapport à juin dernier, lorsque le taux d’inflation avait dépassé 8,1 %.

Suite aux hausses du taux directeur sur les prix à la consommation, ledit taux d’inflation était tombé à 6,3%.

Bien que l’inflation soit tombée à 5 % aujourd’hui et que la tendance baissière se serait sans doute poursuivie en raison de l’effet différé sur les prix des hausses précédentes du taux directeur et des taux d’intérêt, les bonzes de la Banque du Canada ont clairement le sentiment que les choses ne vont pas assez vite .

La baisse des prix de l’essence et la modération récente des prix des biens durables représentent certainement des progrès dans la lutte contre l’inflation.

Mais alors que les ménages canadiens « continuent de ressentir le poids de l’inflation élevée dans leurs dépenses essentielles, la nourriture et le logement affichant des augmentations soutenues », les attentes d’inflation à court terme demeurent élevées.

C’est pourquoi la Banque du Canada augmente à nouveau son taux directeur et entend, au besoin, resserrer davantage sa politique monétaire au cours des prochains mois.

Pas le choix…

Plusieurs Canadiens se demandent si la Banque du Canada devait vraiment augmenter son taux directeur de cette façon.

Il faut noter que le resserrement des politiques monétaires a été effectué par toutes les grandes banques centrales, tout simplement parce que l’inflation frappe à l’échelle mondiale. Et l’inflation, ça fragilise la santé de l’économie mondiale, et par conséquent, ça finit par appauvrir les gens.

Pour contrer l’inflation, le remède cheval le plus efficace, selon les dirigeants des banques centrales, est la hausse des taux d’intérêt.

Face à la mondialisation des échanges commerciaux, et surtout compte tenu de l’importance de nos échanges commerciaux avec les États-Unis, la Banque du Canada aurait eu tort de ne pas emboîter le pas à la Fed (Réserve fédérale américaine) alors que cette dernière taux directeur.

Non seulement l’inflation serait significativement plus élevée au Canada aujourd’hui, mais le dollar canadien aurait sans doute pris une mauvaise course face à la devise américaine.

Pour l’instant, la Banque du Canada ne voit pas de récession dans sa boule de cristal pour 2023. Elle anticipe une stabilisation pour quelques mois, tout au plus, et une reprise de la croissance vers la fin de l’année.

Chose certaine, à force de serrer les finances personnelles des Canadiens avec ses nombreuses hausses de taux directeurs, la Banque du Canada risque de nous mettre en récession si elle procède à d’autres hausses.



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page