Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

la Cour des comptes juge « plus pertinent » que la mission Sentinelle ne soit plus confiée aux militaires

La Cour des comptes propose, dans un rapport publié lundi 12 septembre, de transférer la mission Sentinelle aux forces de sécurité intérieure (police nationale, police municipale et gendarmerie) car elle ne juge plus »pertinent« que cette mission soit confiée aux militaires, d’une part parce que la menace terroriste a changé depuis les attentats de 2015 et d’autre part parce que les militaires sont souvent employés pour des missions éloignées de leur métier.

Pour elle, la menace terroriste a changé depuis les attentats de 2015 et la mise en place de l’opération Sentinelle. La menace terroriste, qui était exogène, venant de l’extérieur, à savoir de l’État islamique, est désormais endogène, elle vient de l’intérieur, par des individus isolés qui s’inspirent de l’État islamique, mais qui ne lui sont pas nécessairement affiliés. « De ce fait, les forces militaires qui ne disposent ni de renseignement intérieur, ni de pouvoirs de police, ni d’armements appropriés en milieu urbain, ne semblent pas les mieux placées pour faire face à la nouvelle forme de menace.», souligne-t-elle.

La Cour dénoncel’affichage des soldats dans les rues« à des fins de tranquillité publique et de perception plus que d’efficacité militaire, constatant, sur la base d’un rapport de l’Inspecteur des Armées, que les autorités et les forces de sécurité intérieure – polices municipale et nationale et gendarmerie – ont une sorte »dépendance » à la force Sentinelle et que cela contribue à la « banalisation« de leur présence, à »l’amalgame« des soldats avec les forces de l’ordre et les »dilution« forces armées.

La Cour souligne le fait que les soldats de l’opération Sentinelle sont largement employés pour « des missions éloignées de leur cœur de métier», en sécurisant, par exemple, 400 événements organisés pendant la présidence française du Conseil de l’Union européenne au premier semestre 2022 ou, prochainement, la Coupe du monde de rugby en 2023 et les Jeux olympiques de Paris-2024.

Entre 2015 et 2020, la force Sentinelle est intervenue plus de 18 400 fois, dont seulement six fois sur des actes à caractère terroriste. En réalité, elle intervient principalement en appui aux forces de l’ordre, pour faire respecter des périmètres de sécurité autour d’un colis ou d’un véhicule suspect, sur des signalements d’activité suspecte, d’assistance à la personne, d’altercations sur la voie publique ou de dégradation de biens.

Pendant ce temps, les militaires ne mettent pas à profit leurs compétences, notamment en matière de planification, de dissuasion, de combat avec des armes de guerre, de mobilisation de forces spéciales, de blindés, de génie, de protection et d’intervention contre les risques. nucléaire, radiologique ou biochimique, lutte anti-drone, libération d’otages, etc.

Par ailleurs, la Cour des comptes considère qu’une nouvelle répartition des missions entre les militaires et les forces de sécurité intérieure est «essentiel » dans le contexte de la guerre en Ukraine qui représente un « période d’incertitude« durant laquelle il est préférable que les forces militaires ne soient ni détournées ni dispersées.

« Il appartient donc aux forces de sécurité intérieure de prendre en charge les secteurs d’activité qui sont leurs priorités et pour lesquels elles sont mieux armées qu’en 2015 dans la mesure où les moyens humains et matériels ont été significativement renforcés pour leur permettre de faire face à la menace terroriste.», conclut la Cour des comptes.

Dans son rapport, la Cour estime que l’opération Sentinelle a coûté deux milliards d’euros cumulés de 2015 à 2020, voire trois milliards d’euros si l’on tient compte des jours pendant lesquels les militaires ne patrouillent pas. La force Sentinelle comptait en moyenne plus de 7 000 hommes par jour en 2015, puis a diminué à moins de 4 000 en 2020.




francetvinfo .Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Ray Richard

Head of technical department in some websites, I have been in the field of electronic journalism for 12 years and I am interested in travel, trips and discovering the world of technology.
Bouton retour en haut de la page