Skip to content
La Chef nationale de l’APN, RoseAnne Archibald, est suspendue

Selon le communiqué de presse, la décision de suspension a été motivé par sa déclaration publique publiée le 16 juin 2022, qui a violé ses obligations envers l’APN – contrairement à son serment d’office, au code de conduite de l’organisation et à la politique de dénonciation de l’APN.

Les signataires du communiqué précisent que Mme Archibald a été suspendue avec solde en attendant le résultat d’une enquête en cours.

C’est la première fois qu’un chef national est suspendu par le comité exécutif.

L’enquête en question porte sur quatre plaintes portées contre elle. Elle sera suspendue jusqu’à ce que le Comité exécutif examine le rapport d’enquête et prenne une décision finale sur son statut.lisons-nous dans le communiqué de presse.

 » Le chef national a reçu l’ordre de ne pas discuter publiquement de l’enquête en cours et n’a pas le droit d’assister à l’assemblée générale annuelle et à l’assemblée des chefs début juillet. »

Une citation de Extrait du communiqué de presse

Chef régional Paul Prosper et porte-parole duAPN indiqué que Mme Archibald a commis des manquements graves à ses obligations enversAPN par des attaques publiques non fondées contre l’intégrité de notre organisation et de nos employés qui ne serviront qu’à saper le bon travail que nous faisons.

Le chef de laAPN a réagi dans la soirée à sa suspension, par voie de communiqué.

Comme prévu, des mesures ont été prises pour empêcher le chef national duAPNRoseAnne Archibald, pour dire la vérité sur la mauvaise gestion actuelle duAPN.

Elle précise qu’à 19h30, elle n’avait plus accès à ses mails sans en être informée au préalable.

Mme Archibald demande le texte officiel de la requête pour sa suspension afin d’évaluer les prochaines étapes à suivre.

Elle a souligné que les chefs régionaux ont le pouvoir de la suspendre du conseil d’administration, mais qu’ils n’avait ni le pouvoir de [la] suspendre à la tête deAPN ni pour déterminer si [elle] assister ou non à l’Assemblée Générale qui se tiendra le mois prochain à Vancouver.

RoseAnne Archibald maintient son poste

Plus tôt dans la journée, le chef duAPN avait publié une déclaration sur son compte Twitter dans laquelle elle annonçait qu’elle n’irait pas reculer dans sa tentative de faire la lumière sur ce qu’elle croit être de la corruption et de la collusion au sein de l’APN, malgré des attaques médiatiques anonymes et mensongères contre sa personne, son éthique et son leadership.

Je fais partie de ceux qui pensent que l’APN a tendance à lancer de fausses enquêtes et à divulguer des informations confidentielles, en particulier au sein de la haute direction..

Jeudi, CBC a rapporté que le chef duAPN a été sous pression pour démissionner alors qu’elle fait face à une enquête externe sur des allégations d’intimidation et de harcèlement par quatre membres de son personnel.

L’information a été confirmée par un communiqué de laAPN indiquant que les plaintes justifiaient une enquête.

Mme Archibald a réagi par la suite : elle s’est déclarée ravie de l’ouverture d’une enquête et a réclamé une enquête indépendante sur les huit dernières années de fonctionnement de laAPN.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.