Skip to content
La CAQ s’engage à compléter la couverture cellulaire d’ici 2026 au Québec |  Élections Québec 2022


Lors d’une conférence de presse dans la municipalité de La Pêche, en Outaouais, il s’est également engagé à convertir la majorité du réseau cellulaire à la technologie 5G d’ici 2030 et à étendre la fibre optique partout au Québec.

La CAQ déclare répondre aux demandes des citoyens et des propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME) et souhaite attirer davantage d’investissements privés.

Le parti compte sur des investissements du secteur privé de 4,8 milliards de dollars, ce qui pourraient s’ajouter à celles du public en cours de mandat en raison de l’effet de levier que le fonds va générer.

 » Il investira 7,8 milliards de dollars dans le numérique au Québec. C’est beaucoup d’argent. Nous pensons que c’est un choix très stratégique pour le Québec d’être un leader numérique. »

Une citation de François Legault, chef de la Coalition avenir Québec

La CAQ estime actuellement qu’environ un million de personnes n’ont pas accès au service de mobilité cellulaire dans les différentes régions de la province. Le processus de cartographie du territoire devrait être achevé d’ici quelques mois, nous assure-t-on.

François Legault dit s’être inquiété au début de la pandémie, alors que le Québec était complètement confiné, d’un éventuel manque de bande passante, puisque le réseau était en forte demande.

La province la plus branchée

Le chef de la CAQ a fièrement déclaré que le Québec est la province la plus branchée au Canadaqui, selon lui, fait l’envie ailleurs dans le pays. Cela rend un peu jaloux mes collègues premiers ministres des autres provinces, qui attendent qu’on ait fini de brancher le Québec pour les brancheril a lancé.

Cependant, il a souligné que le Canada accuse un retard dans le développement de la technologie 5G par rapport à d’autres pays.

Il a tiré une flèche au gouvernement fédéral en évoquant le virage numérique entrepris par certains États et les investissements majeurs réalisés pour les doter de technologies de pointe.

En Europe, ce sont des dizaines de milliards de dollars qui sont investis par les gouvernements, parce que les gouvernements ont compris que pour l’avenir, pour l’économie de demain, il faudra être connecté à ce qui est plus moderneil a dit.

Rappelons que le gouvernement de François Legault s’était engagé, lors de la dernière élection générale, à raccorder toutes les régions à Internet haute vitesse avant la fin de son mandat, ce qu’il a annoncé avoir fait, à quelques exceptions près.

Il y a des gens qui ont décidé d’attendre quelques mois parce qu’ils ne voulaient pas [le service satellitaire ] Starlink, ils voulaient de la fibre [optique]. Techniquement, tous ceux qui souhaitaient être connectés sont connectés ou sur le point de l’être d’ici la fin du moisa-t-il précisé.

Il a fallu 20 ans et les efforts d’au moins quatre gouvernements successifs pour y arriver. Cependant, la course contre la montre du gouvernement caquiste pour remplir sa promesse aura coûté au trésor public son pesant d’or.

En janvier 2021, un total de 250 000 résidences n’avaient toujours pas accès à Internet haute vitesse. Au total, les contribuables québécois ont investi à eux seuls 1,3 milliard de dollars pour leur offrir une connexion ultrarapide.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.