Skip to content
La Bourse de Paris ouvre en hausse malgré la Chine


La Bourse de Paris était en légère hausse (+0,28%) lundi, un jour férié aux très faibles volumes d’échanges, où les marchés ont été hésitants, entre indicateurs économiques moins bons qu’attendu en Chine mais données robustes concernant l’économie américaine.

L’indice CAC 40 a pris 18,72 points à 6.572,54 points vers 10h40. La place parisienne a gagné 1,26% la semaine dernière, terminant à 6.553,86 points vendredi.

Le volume d’échanges particulièrement faible qu’a connu la place parisienne lundi devrait entraîner une forte volatilité des prix.

Après une hésitation qui l’a brièvement replongée dans le rouge, la Bourse de Paris a fait bon cœur contre la malchance et est remontée malgré la baisse surprise de la consommation et de la production industrielle chinoises en juillet.

Principal indicateur des dépenses des ménages, les ventes au détail en Chine ont augmenté de 2,7 % sur un an, contre 3,1 % en juin. De son côté, la production industrielle a augmenté de 3,8% sur un an, mais ce rythme est inférieur à celui de juin (3,9%) et aux prévisions des analystes (+4,6%).

En réponse, la banque centrale chinoise a abaissé plusieurs de ses taux directeurs pour soutenir l’économie.

« Cette semaine, l’accent (des investisseurs) est mis sur les consommateurs en Chine, aux États-Unis et au Royaume-Uni, et il semble y avoir peu de raisons de se réjouir », prévient Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

« De mauvaises données chinoises renforcent les craintes de récession mondiale », ajoute Ipek Ozkardeskaya de SwissQuote.

La tendance haussière est portée par les espoirs d’un ralentissement des hausses de taux d’intérêt par la Réserve fédérale américaine (Fed) née la semaine dernière d’indicateurs encourageants sur la santé de l’économie américaine, notamment une baisse de l’inflation.

En Europe, en revanche, « le pire peut encore arriver » en termes d’inflation, selon M. Hewson, alors que « les prix du gaz restent élevés en raison des inquiétudes sur d’éventuelles futures interruptions des livraisons depuis la Russie ».

Le TTF néerlandais, la référence du gaz naturel en Europe, prenait 2,23% à 210.700 euros le mégawattheure (MWh) vers 10h30. Il a bondi de près de 190% depuis le début de l’année, conséquence de l’invasion russe de l’Ukraine. .

Eurofins Scientific grandit

Le géant français des laboratoires d’analyses a annoncé la signature d’un accord pour devenir l’actionnaire majoritaire du centre de recherche et d’analyse japonais QSAI, dont l’activité concerne la détection des pesticides et les tests alimentaires. Le titre de numéro un mondial du test alimentaire a pris 2,06% vers 10h30

Ipsen se développe

Le troisième laboratoire pharmaceutique français a annoncé vendredi avoir conclu l’acquisition d’Epizyme, spécialisée dans les médicaments contre le cancer. Il a pris 2,41% à 97,65 euros.


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.