Skip to content
La Bourse de Paris en baisse, les marchés suspendus de l’avion de Pelosi


La Bourse de Paris a chuté de 0,55% mardi en début de séance où les marchés ont les yeux rivés sur le voyage de la présidente de la Chambre des représentants américaine et sa visite probable, mais non confirmée, à Taïwan.

L’indice star CAC 40 perdait 35,15 points à 6.401,71 points vers 10h10. La veille, le carré terminait en légère baisse à 6.436,86 points après avoir connu sa meilleure performance mensuelle en juillet depuis novembre 2020.

Les marchés sont très attentifs à la tournée asiatique de Nancy Pelosi qui pourrait donner lieu à un déplacement à Taïwan mardi soir et mercredi et s’inquiètent des tensions générées entre la Chine et les Etats-Unis.

En Asie, « les prix ont fortement baissé par crainte d’une éventuelle escalade sino-américaine et la situation pourrait rapidement se détériorer », remarque Stephen Innes, de SPI Asset Management.

La représentante des parlementaires serait, si sa visite est confirmée, la plus haute responsable américaine à se rendre dans l’île depuis son prédécesseur Newt Gingrich en 1997.

Mais Pékin considère l’île comme faisant partie de son territoire à réunifier, par la force si nécessaire, et a à plusieurs reprises mis en garde Washington contre une visite du haut responsable qui serait vécue comme une provocation majeure.

« Pris entre l’escalade des tensions dans le détroit de Taiwan et les inquiétudes croissantes concernant un ralentissement de l’économie, les investisseurs se réfugient » sur le marché obligataire, explique Innes.

Vilmorin trace son chemin

Le semencier français Vilmorin gagnait 4,60% en Bourse vers 10h10 à 42,10 euros par action après avoir dépassé son objectif de chiffre d’affaires annuel malgré le conflit russo-ukrainien, avec 1,58 milliard d’euros.

Pas de pli chez SMCP

Le groupe textile SMCP (Sandro, Maje, Claudie Pierlot et Fursac) a pris 2,29% à Paris à 5,50 euros l’action vers 10h10. Les investisseurs se sont félicités que le groupe ait réalisé des ventes record au premier semestre et multiplié son bénéfice net par 20, qui est revenu à son niveau d’avant la pandémie. Le groupe confirme ses prévisions pour 2022 malgré l’impact du Covid-19 en Asie.

Conserves chères

Le spécialiste français des légumes en conserve et surgelés Bonduelle perdait 1,20% à 13,12 euros alors que le groupe reconnaissait que la hausse des coûts de production et les difficultés de ses activités frais en Amérique l’empêcheront d’atteindre ses objectifs annuels, a-t-il confirmé lundi.


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.