Nouvelles sportives

Kylian Mbappé, les Bleus dévoilent ses privilèges !

Échoué à l’Euro, Kylian Mbappé a vu son image ternie. Aussi bien auprès des supporters que de ses coéquipiers, qui ont eu du mal sur certaines séquences.

Kylian Mbappé l’a bien reconnu après l’élimination des Bleus par l’Espagne, mardi, en demi-finales de l’Euro. Encore une fois en échec malgré sa passe décisive sur l’ouverture du score de Randal Kolo Muani, l’attaquant parisien a livré un Euro indigne de son rang avec un seul but – inscrit sur penalty – et une passe décisive en cinq matches. Et sa blessure au nez n’explique pas tout.

 » La compétition est un échec. Je voulais être champion d’Europe et nous ne le sommes pas.. C’est le football. Il faut passer à autre chose. Ça a été une longue année, je pars en vacances pour me reposer, ça va me faire beaucoup de bien. »il a dit, ajoutant : « Soit tu es bon, soit tu n’es pas bon. Je n’étais pas bon et on rentre à la maison, c’est simple. Je dois me reposer. »

Cible de vives critiques ces dernières semaines, Kylian Mbappé a également été pointé du doigt par ses coéquipiers. La faute à certains privilèges dont il aurait bénéficié de la part de Didier Deschamps.
L’équipeCertains membres influents du vestiaire français se sont ainsi étonnés que l’ancien Parisien ait pu faire l’impasse sur une séance physique à Clairefontaine sans avoir rattrapé les exercices du lendemain. Et lorsqu’ils ont demandé au capitaine français de montrer l’exemple, le coach les a renvoyés dans leurs 22.

Impunité totale aux yeux de Deschamps

Autre surprise pour les joueurs français : les changements opérés par le staff dans le vestiaire afin de favoriser la cohésion en évitant que des groupes ne se forment. Car si la plupart des joueurs ont vu leur place changer dans le vestiaire, ce n’était pas le cas de Kylian Mbappé et de ses proches. De quoi faire tiquer certains coéquipiers du Bondynois.

Certains Bleus ont aussi eu du mal avec l’impunité qui a accompagné Kylian Mbappé tout au long de cet Euro. Que ce soit à l’entraînement, où son manque d’intensité était parfois criant, ou en match, où Didier Deschamps n’a jamais envisagé de le sortir malgré des prestations désastreuses. Car lorsqu’il est sorti à la mi-temps de la prolongation contre le Portugal, c’était à sa demande et malgré les signes évidents d’épuisement.

Faut-il y voir un lien de cause à effet, mais Kylian Mbappé était bien seul sur le terrain au coup de sifflet final face à l’Espagne. Hormis Jonathan Clauss, aucun joueur n’est venu à sa rencontre pendant très longtemps…

Jeoffro René

I photograph general events and conferences and publish and report on these events at the European level.
Bouton retour en haut de la page