Nouvelles du Canada

Jour du déménagement pour des milliers d’étudiants de l’Université de Calgary


On sentait le stress de milliers d’étudiants mettre le pied sur le campus, certains pour la première fois. Si l’anxiété habitait certains, la fébrilité et l’excitation étaient également palpables chez d’autres.

Certains étudiants feront leurs premiers pas hors de la maison familiale lorsqu’ils seront pleinement installés dans leurs résidences. C’est le cas de Tatiana Doherty Marques, qui vient d’arriver du Brésil. De son pays natal à l’hôtel, atterrissant enfin à l’Université de Calgary, elle explique que ces derniers jours ont été une aventure.

C’est une nouvelle expérience. C’est totalement nouveau pour moi. Je n’ai jamais fait ça de ma vie. Ma famille est là pour m’aider à déménager, mais ensuite je suivrai mon propre chemin.elle dit.

Elle précise qu’elle a choisi les résidences plutôt que de s’installer dans un appartement en raison du prix plus abordable. Ce choix qui s’annonce pourtant prometteur selon le nouvel élève.

Les nombreux bénévoles ont transporté les bagages des nouveaux étudiants jusqu’à leurs résidences.

Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Leblanc

Je pourrai socialiser avec les autres étudiants. Je ne connais pas beaucoup de monde donc c’est probablement mieux d’être en résidence. Même si j’avais plus d’argent, je ne choisirais pas un appartement.

Rachel Taylor, pour sa part, vient de parcourir des centaines de kilomètres en deux jours pour se retrouver sur les terrains de l’Université de Calgary. Originaire de la Colombie-Britannique, elle aussi vit ses premières expériences hors du nid familial.

C’est un mélange de nervosité et d’excitation. C’est un grand changement pour moielle se réjouit.

Des étudiants avec leurs bagages et effets personnels sur le campus de l'Université de Calgary le 28 août 2022.

Certains étudiants feront leurs premiers pas hors de la maison familiale lorsqu’ils seront pleinement installés dans leurs résidences.

Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Leblanc

Pour l’occasion, plus de 400 étudiants bénévoles étaient sur place pour aider les anciens comme les nouveaux à déménager leurs affaires dans leurs nouvelles résidences.

Les résidences étudiantes populaires

Cette année, la demande de résidences étudiantes était telle que l’Université a dû convertir des chambres simples en chambres doubles.

Le directeur des services auxiliaires de l’Université de Calgary, Shane Royal, explique qu’en temps normal, le taux d’occupation des résidences sur le campus se situe entre 85 % et 95 %.

Avec près de 100 personnes de plus que d’habitude, le taux d’occupation des résidences tourne cette année autour de 105%il dit.

 » Il s’agit de l’année la plus chargée de l’histoire de l’Université de Calgary. »

Une citation de Shane Royal, directeur des services auxiliaires à l’Université de Calgary

Les associations étudiantes ont également fait un travail remarquable pour mettre en contact certains étudiants avec des propriétaires de la ville.il note.

M. Royal a précisé que 102 étudiants sont présentement sur une liste d’attente pour obtenir une chambre dans les résidences. Quelques semaines plus tôt, ils étaient environ 550.

L'intérieur des résidences étudiantes de l'Université de Calgary.

L’université a même dû transformer certaines chambres individuelles en chambres doubles.

Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Leblanc

Selon lui, cette forte demande suit l’état du marché immobilier. Cela correspond vraiment à ce que nous voyons à Calgary et partout au Canada en ce qui concerne la pénurie de logements. Les prix de location ont également augmenté ces derniers temps.

Plus de gens sont ravis de revenir sur le campus en personne car COVID-19 est moins un problème qu’avantil dit.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jewel Beaujolie

I am a fashion designer in the past and I currently write in the fields of fashion, cosmetics, body care and women in general. I am interested in family matters and everything related to maternal, child and family health.
Bouton retour en haut de la page