Nouvelles locales

« Je les ai tués » : qui est El Kekas, l’homme soupçonné d’avoir exécuté trois surfeurs d’une balle dans la tête au Mexique ?

Originaire d’Ensenada, petite ville de Basse-Californie, cet homme de 36 ans arrêté pour le meurtre de deux frères australiens, Jake et Callum Robinson, et d’un Américain, Jack Carter, a déjà derrière lui un lourd casier judiciaire, selon le information révélée par le procureur fédéral de cet État du Mexique.

« Je les ai baisés, les trois gringos ! » C’est ce qu’aurait dit Jesus Gerardo, alias « El Kekas », à sa petite amie, quelques heures seulement après avoir tiré dans la tête de Jake et Callum Robinson, deux frères australiens, et d’un Américain, Jack Carter, trois ans. des surfeurs dont les corps ont été retrouvés par la police mexicaine en Basse-Californie au fond d’un puits le 3 mai, quelques jours après leur disparition.

Détails sur l’avancement de l’enquête

Le principal suspect de ce triple crime qui a indigné l’opinion publique et bouleversé les familles des victimes a comparu jeudi 9 mai devant un juge mexicain, selon des informations publiées par le procureur fédéral de Basse-Californie, qui a révélé de nombreux détails sur l’avancement de l’enquête.

« Dans la nuit du 27 au 28 avril, les trois étrangers ont été surpris par Jesús Gerardo et d’autres personnes qui voulaient voler leur véhicule, et lorsqu’ils ont réagi, ils les ont tués » précise le procureur. Ce pick-up Chevrolet Colorado blanc, de 2016, a ensuite servi à transporter les corps jusqu’au puits où ils ont été jetés, avant d’être incendiés.

« Regarde ce que je t’ai apporté »

« Il m’a dit : je les ai tués » a déclaré lors de l’audience Ari, sa petite amie, qui a également été incarcérée, mais a accepté de parler comme témoin à charge. « Regarde ce que je t’ai apporté », aurait-il ajouté, avant de lui montrer les quatre pneus neufs volés dans la Chevrolet des surfeurs, et qu’il avait remontés sur son propre véhicule. Il lui aurait également donné un téléphone qu’il aurait en réalité volé à l’une de ses victimes.

L’enquête a également montré qu’il avait emporté les ordinateurs et l’argent des trois victimes, sans doute pour acheter de la méthamphétamine, une drogue trouvée chez lui par la police mexicaine.

Toujours une arme sur lui

Selon sa compagne, avec qui il a eu un enfant de quatre ans, il était régulièrement violent avec elle, et se déplaçait toujours avec une arme sur lui.

Selon la justice mexicaine et différents médias locaux, cet homme était déjà connu pour violences conjugales, trafic de drogue, vols et menaces de mort. Il a été incarcéré dans la prison locale jusqu’en novembre, le temps que l’enquête puisse progresser, car les enquêteurs sont convaincus qu’il n’a pas agi seul, et que d’autres malfaiteurs l’ont accompagné dans la soirée. où ils ont attaqué le camp des trois malheureux surfeurs.

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page