Skip to content
Jason Kenney et Rachel Notley s’adressent aux dirigeants communautaires de l’Alberta

Une centaine de maires se sont réunis ces trois derniers jours pour discuter de divers sujets.

Le chef de l’opposition du NPD est monté sur scène vendredi matin et a prononcé un discours de style campagne.

Rachel Notley a notamment souligné son intention de lutter contre la crise des opioïdes, de construire des logements abordables, de mettre en place des mesures pour aider les Albertains à faire face à l’inflation, de ne pas remplacer la Gendarmerie royale du Canada et de revoir la formule de financement pour assurer un meilleur partage avec les municipalités des problèmes qui les touchent directement.

Selon elle, les différentes villes pourraient alors mieux profiter de la prospérité actuelle des caisses provinciales.

Lors d’une période de questions, elle a souligné l’importance du gouvernement provincial à prendre ses responsabilités et de bien régler les problèmes afin d’empêcher le transfert de la compétence provinciale aux municipalités.

Elle a cité l’exemple du rôle de la province dans la réduction de la criminalité en luttant contre la pauvreté et en investissant dans le logement abordable.

De son côté, Jason Kenney a surtout fait le bilan de ses années comme premier ministre de l’Alberta.

Il y a trois ans, lorsque je vous ai parlé pour la première fois, l’Alberta était en mauvaise posture, il a dit. Aujourd’hui, l’Alberta est en tête en matière de croissance économique, de croissance de l’emploi, de croissance démographique, de migration interprovinciale et de diversification, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre, qui sera remplacé le 6 octobre (Nouvelle fenetre)en a aussi profité pour faire quelques blagues au passage. Je n’ai plus rien à perdrea-t-il plaisanté après avoir fait rire le public.

Selon André Chabot, conseiller du quartier 10 de Calgary, la présentation de Jason Kenney était énorme.

Je pensais qu’il représentait bien le gouvernement et ce qu’il fait et les avantages que nous avons ici en tant que province.

 » Je pourrais dire que c’est l’un des meilleurs exposés que j’ai entendus de sa part. »

Une citation de André Chabot, conseiller municipal du quartier 10 à Calgary

Jason Kenney a ensuite indiqué l’importance pour les municipalités de trouver des solutions et non plaintes lorsqu’ils veulent défendre leurs intérêts auprès de la province.

 » Trouvez des solutions et je pense que tout gouvernement raisonnable les écoutera. »

Une citation de Jason Kenney, premier ministre de l’Alberta

Questions aux ministres

Les différents représentants ont eu l’occasion de poser des questions aux ministres provinciaux lors d’une table ronde.

Douze ministres, dont le ministre de la Santé Jason Copping, le ministre de la Justice et solliciteur général Tyler Shandro et la ministre du Travail et de l’Immigration Kaycee Madu étaient présents.

Ils ont répondu à des questions concernant, entre autres, les problèmes du système de santé, notamment en milieu rural, et les enjeux liés à l’immigration, notamment avec l’arrivée de nombreux réfugiés ukrainiens.

Selon André Chabot, l’élément le plus important de cet événement est que le gouvernement provincial voit à ce que les municipalités soient uni et que leurs revendications concernent tous les Albertains. Je pense que c’était bien expliqué et reconnu par les ministresil dit.

Lors d’une conférence de presse, Cathy Heron, présidente de l’Association des municipalités urbaines de l’Alberta, a rappelé que les municipalités aimeraient en entendre davantage de la province.

Ils doivent se rappeler que le gouvernement local est dûment élu et bien que nous ne soyons pas reconnus dans la constitution, nous sommes un niveau de gouvernement élu et il doit y avoir un partenariat avec les municipalitéselle dit.

 » Vous entendrez le gouvernement provincial et sa frustration qu’Ottawa ne soit pas reconnu comme un partenaire à part entière et nous ressentons parfois la même chose. »

Une citation de Cathy Heron, présidente, Association des municipalités urbaines de l’Alberta

Avec les informations de Marc-Antoine Leblanc

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.