Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Invité de « TPMP », Quentin Bataillon de la commission d’enquête TNT fait bondir Aurélien Saintoul

Quentin Bataillon, député Renaissance et président de la commission d'enquête sur l'attribution des fréquences TNT, dans « TPMP » le 2 avril 2024.
Capture d’écran TPMP Quentin Bataillon, député Renaissance et président de la commission d’enquête sur l’attribution des fréquences TNT, dans « TPMP » le 2 avril 2024.

Capture d’écran TPMP

Quentin Bataillon, député Renaissance et président de la commission d’enquête sur l’attribution des fréquences TNT, dans « TPMP » le 2 avril 2024.

POLITIQUE – Un président de commission d’enquête qui a un devoir de neutralité doit-il dire cela ? Une partie de la classe politique s’est révoltée ce mardi 2 avril au soir après l’apparition du président de la commission d’enquête de la TNT Quentin Bataillon dans l’émission Ne touchez pas à ma TV sur C8. Le rapporteur de cette commission, Aurélien Saintoul, s’est montré particulièrement critique.

Quentin Bataillon était l’invité de l’émission de Cyril Hanouna, interviewé par les parlementaires il y a quelques jours pour défendre son émission TPMP et son patron Vincent Bolloré. Le député Renaissance est venu faire preuve de pédagogie sur les travaux de sa commission chargée d’attribuer (ou non) les fréquences TV. Mais tout a mal tourné lorsque le chroniqueur Guillaume Genton lui a demandé ce qu’il pensait de l’audition du rival de Cyril Hanouna, Yann Barthes, présentateur de Tous les jours sur TMC également interrogé par la commission fin mars.

« Je pense que c’est la première fois que je me mets en colère – entre guillemets, vous avez vu que je suis un garçon plutôt calme – en colère contre les auditionnés, car il y avait une attitude assez arrogante dès le début »déclare Quentin Bataillon dans un extrait de l’émission publié sur X. Qui poursuit : « Il a refusé de répondre à nos questions. J’ai posé une question et il a regardé les gens du RN, tant mieux, mais c’est à eux qu’il a répondu autre chose. À un moment donné, ce n’est plus l’exercice.

L’audition de Yann Barthès avait en effet été demandée par le Rassemblement national. L’animateur a dû notamment expliquer le temps de parole des hommes politiques en Tous les jours, talk-show où l’extrême droite n’est pas invitée. Le RN a dénoncé un manque de pluralité.

Le bataillon choisit entre Hanouna et Barthès

Dans TPMP, Quentin Bataillon continue de raconter l’audition de Yann Barthès en se défendant C8, pour le plus grand plaisir de Cyril Hanouna. Le député justifie son agacement envers la star de TMC en expliquant que son audition a été « un moment très important car il s’agissait du thème du pluralisme ».

« Bien sûr, il y a les règles d’Arcom (policier de l’audiovisuel, NDLR)certes TF1 et TMC respectent les règles comme vous les respectez, les temps de parole etc. Sauf qu’on voit bien sur le sujet du pluralisme (que c’est aussi une question) de confiance entre concitoyens, médias et politiques »il explique.

« Je pense que c’est le rôle de chacun, c’est-à-dire des politiques, de recevoir tous les journalistes de la même manière et d’aller partout de la même manière. C’est aussi le rôle de chaque chaîne d’inviter tout le monde, comme vous le faites et je vous en félicite. Je pense que c’est important, car lorsqu’un acteur ne répond plus à son rôle, cela crée de la méfiance. » il termine dans cet extrait en grattant Tous les jours.

Aurélien Saintoul dessine

Très vite, cette intervention a fait grand bruit sur les réseaux sociaux. Le rapporteur LFI de la commission d’enquête Aurélien Saintoul, dont les relations avec Quentin Bataillon ne sont pas au beau fixe, a taclé : « Merci pour votre approche expérimentale pour faire avancer la commission d’enquête. N’oubliez pas de vérifier si on peut désormais nommer voire critiquer V. Bolloré dans TPMP sans risquer de se faire agresser par C. Hanouna. Ce sera toujours une donnée. » Une référence à un épisode de novembre 2022 où le député LFI Louis Boyard, invité de l’émission, avait été insulté en direct.

Egalement membre de la commission, Sarah Legrain a partagé le message d’Aurélien Saintoul et l’a dénoncé dans un second post : « (Quentin Bataillon) a passé tout le temps de la commission d’enquête à nous donner des leçons de neutralité et voilà qu’il se dirige tranquillement vers Hanouna pour lui dire « tu respectes les règles et je t’en félicite ». »

Le Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure a également protesté. « Aller à Hanouna cracher sur Barthès alors qu’il préside une commission d’enquête sur TNT, c’est même comme ça qu’on les reconnaît », a-t-il laissé échapper à X. « Ridicule, affligeant »a également regretté le député LFI Alexis Corbière, qui estime que le député « vient de discréditer son rôle ».

Voir aussi sur HuffPost :

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page