Skip to content
Inquiétude du chien de garde de l’UE concernant la prolongation du mandat d’Europol


Le contrôleur européen de la protection des données a regretté lundi que l’élargissement du mandat de l’agence de police de l’UE (Europol) ne s’accompagne pas de dispositions « fortes » en matière de protection des données qui permettraient aux autorités de contrôler les nouveaux pouvoirs de l’agence. Le chien de garde a exprimé des inquiétudes quant à la capacité de l’Europe à traiter de très grands ensembles de données, où les données personnelles des individus sans casier judiciaire seront traitées de la même manière que celles qui ont un casier judiciaire.

Lire et décider

Rejoignez EUobserver aujourd’hui

Devenez un expert de l’Europe

Accédez instantanément à tous les articles et à 20 ans d’archives. Essai gratuit de 14 jours.

… ou inscrivez-vous en groupe


euobserver-neweurope

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.