Skip to content
Inflation : les Québécois paient trop d’impôts, selon le ministre Girard


Une nouvelle aide financière ponctuelle aux citoyens avant la chute est exclue, malgré la hausse record de l’inflation en mai. Le ministre Eric Girard met néanmoins la table pour les élections, reconnaissant que les Québécois paient trop d’impôts.

• Lisez aussi : L’inflation bondit de 7,7 % au Canada, un record depuis 1983

• Lisez aussi : Une récession est certainement une possibilité, admet le patron de la Fed

Le coût de la vie continue d’augmenter au Canada. L’inflation a atteint 7,7 % en mai, la plus forte hausse annuelle depuis janvier 1983.

Le ministre des Finances est conscient que l’augmentation du panier d’épicerie et d’essence affecte les Québécois. Et le sommet n’est peut-être pas encore atteint. « Cela pourrait être plus élevé en juin », a-t-il déclaré mercredi matin, à l’entrée de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres.

Son gouvernement prévoit d’offrir une autre aide financière ponctuelle aux citoyens à l’automne, après les élections. Pas question toutefois d’une autre aide spéciale durant l’été. Eric Girard a rappelé que les citoyens à faible revenu recevaient entre 200 $ et 275 $ en janvier. Sans oublier les 500 $ accordés à une majorité de Québécois dans la dernière déclaration de revenus.

Un sondage Léger publié mercredi dans les pages du Enregistrer a révélé qu’une réduction d’impôt semble être la mesure la plus populaire parmi les citoyens pour faire face à l’inflation. Les libéraux de Dominique Anglade ont déjà fait une promesse électorale, qui s’appliquerait à partir de l’exercice 2022.

Le ministre Girard attendra la publication du rapport préélectoral sur l’état des finances publiques avant de s’engager. Mais il n’est pas surpris par les résultats du sondage.

«Les Québécois paient beaucoup d’impôts, surtout lorsqu’on les compare à l’Ontario et on a tendance à croire que ce sont les Québécois qui gagnent le plus d’argent qui paient le plus d’impôts, mais tout compte fait, c’est vraiment tous les Québécois qui paient trop d’impôts.» il a dit.

Réductions d’impôts l’année prochaine

Si l’on en croit son chef, une éventuelle baisse d’impôt ne s’appliquerait que l’an prochain.

« La surinflation pour l’année 2022, nous avons déjà envoyé un chèque de 500 $ en avril et en décembre, il y aura un chèque pour compenser la surinflation. Dans un panier de consommation moyen pour l’année 2022, les Québécois seront compensés. Pour les années suivantes, nous n’excluons pas des baisses d’impôt », a déclaré François Legault, de passage à La Baie.

Inflation : les Québécois paient trop d’impôts, selon le ministre Girard

Toutefois, le premier ministre croit qu’il faut être prudent avec les baisses d’impôts dans le contexte actuel. « Il pourrait y avoir une récession mondiale à venir. Je préfère envoyer un chèque, que (les) personnes choisissent » à quoi va servir cette somme, a-t-il insisté.

–Avec la collaboration de Martin Lavoie



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.