Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

Inde : deux morts et 35 blessés dans une explosion lors d’une réunion des Témoins de Jéhovah


Les motivations pourraient être religieuses, dans un pays où les tensions sont vives. Deux personnes ont été tuées et 35 autres blessées dimanche dans le sud de l’Inde, dans l’explosion d’un engin artisanal lors d’une prière chrétienne rassemblant plus de 2.000 personnes. L’explosion s’est produite dimanche matin au centre de congrès international Zamra à Kalamassery, près de la ville portuaire de Kochi, où se tenait une réunion de trois jours des Témoins de Jéhovah.

« L’enquête préliminaire montre qu’il s’agit de l’explosion d’un engin explosif improvisé », a déclaré à la presse le directeur général de la police locale, Darvesh Saheb. « Nous découvrirons qui est derrière tout cela et prendrons des mesures strictes », a-t-il promis.

Un homme s’est ensuite adressé à la police après avoir publié sur les réseaux sociaux et sur les chaînes de télévision une vidéo dans laquelle il prétend être un ancien membre de l’Église avec laquelle il dit désormais être en désaccord. La police a déclaré qu’elle « examinerait ses allégations et les raisons avancées pour commettre cet acte », a rapporté le Times of India.

Deux personnes sont mortes et 35 autres reçoivent des soins médicaux, a indiqué le chef de la police. Les victimes sont deux femmes, l’une décédée dans l’explosion et l’autre qui a succombé à ses blessures, selon un responsable de la police locale, PV Baby. De son côté, l’agence de presse PTI (Press Trust of India) a fait état de trois « explosions » lors des prières du dimanche matin dans l’important centre de conférence de Kalamassery.

Tensions religieuses

L’Inde compte 1,4 milliard d’habitants, dont plus de 2 % de chrétiens, selon le dernier recensement. Surtout connus pour leur prédication porte-à-porte et régulièrement accusés d’être une secte, les Témoins de Jéhovah font partie du mouvement évangélique chrétien, né aux États-Unis, et prêchent la non-violence et la neutralité politique. L’explosion intervient sur fond de tensions au sein de cet Etat prospère du sud du pays, qui compte plus de 31 millions d’habitants, dont 26% de musulmans, selon le dernier recensement de 2011.

Le directeur général de la police du Kerala a appelé « tout le monde à rester calme » après l’explosion de dimanche. Saheb a également demandé « qu’aucun message provocateur ne soit publié sur les réseaux sociaux », afin d’assurer le maintien de la « paix » dans l’État.

L’explosion est survenue un jour après que l’ancien chef du Hamas Khaled Mashal s’est adressé par vidéo à une manifestation pro-palestinienne à Malappuram, dans le même État du Kerala, à environ 115 km au nord de Kalamassery. Aucun lien officiel n’a été établi entre les deux événements.

La diffusion du discours préenregistré de Khaled Mashal, organisée par un groupe de jeunes affilié dans l’État au parti islamiste Jamaat-Islami, a été condamnée par le parti nationaliste hindou au pouvoir, Bharatiya Janata.



gn world

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page