Skip to content
Ils ont parié 2,8 millions de dollars de plus sur Stingray


Chaque semaine, nous vous proposons un tour d’horizon des délits d’initiés, des investissements dans les entreprises locales et de l’actualité des sociétés cotées.

Mark Pathy et Eric Boyko voient une opportunité dans la chute du titre


Ils ont parié 2,8 millions de dollars de plus sur Stingray


Ils ont parié 2,8 millions de dollars de plus sur Stingray

Le président de Stingray, Mark Pathy, a acheté pour plus de 2 millions de dollars d’actions de la société montréalaise la semaine dernière. Il possède maintenant environ 30 millions de dollars. De son côté, le PDG de Stingray, Eric Boyko, a acquis 800 000 $ en actions cette semaine. L’action a perdu plus de 20 % de sa valeur au cours des quatre dernières semaines. Membre de la famille fondatrice du transporteur maritime Fednav, M. Pathy a récemment passé 15 jours dans l’espace dans le cadre de la mission privée Ax-1 de la société américaine Axiom Space. M. Pathy et deux autres clients ont payé 55 millions de dollars chacun pour le voyage.

Ils achètent iA


Ils ont parié 2,8 millions de dollars de plus sur Stingray

Suzanne Rancourt, qui est membre du conseil d’administration de iA Groupe financier depuis l’an dernier, vient d’acheter des actions de l’assureur québécois pour près de 120 000 $. Sean O’Brien, qui occupe le poste de vice-président de la gestion de patrimoine, a acheté des actions pour un peu plus de 90 000 $. L’action de la société a chuté de près de 17 % depuis le début de l’année.

Sagard lève près de 1,2 milliard de dollars


Ils ont parié 2,8 millions de dollars de plus sur Stingray

Capture d’écran sagard.com

Le gestionnaire d’actifs Sagard vient de clôturer son deuxième fonds de dette privée. Elle a levé près de 1,2 milliard de dollars auprès d’investisseurs nord-américains et européens, dont les Québécois Beneva, Desjardins, Kruger, Optimum, Glenn Chamandy (Gildan) et Daniel Gauthier (Cirque du Soleil), ainsi que la Ville de Montréal. Filiale de Power Corporation dirigée par Paul Desmarais III, Sagard gère plus de 18 milliards de dollars d’actifs.

Des institutions locales investissent dans une société minière ontarienne


Ils ont parié 2,8 millions de dollars de plus sur Stingray

La société minière torontoise Probe Metals a levé 10,5 M$ en émettant des actions auprès de six investisseurs institutionnels québécois : le fonds Capital Ressources naturelles et Énergie du ministère de l’Économie, la Caisse de dépôt, le Fonds FTQ, Desjardins Capital, Sidex et la Baie James Société de développement. Les fonds devraient permettre à Probe de faire avancer son projet aurifère Val-d’Or Est en Abitibi.

VP exerce les options CAE


Ils ont parié 2,8 millions de dollars de plus sur Stingray

Hélène Gagnon, responsable du développement durable et de « l’engagement des parties prenantes » chez CAE, a encaissé un profit de près de 125 000 $ la semaine dernière en exerçant des options d’achat d’actions d’entreprise de formation aéronautique et médicale. Anciennement chez Bombardier, M.moi Gagnon travaille chez CAE depuis 2015.

Flare lève 9,5 millions de dollars


Ils ont parié 2,8 millions de dollars de plus sur Stingray

Capture d’écran flare.systems

La jeune entreprise montréalaise Flare a annoncé la semaine dernière, dans un communiqué publié uniquement en anglais, avoir complété une ronde de financement de 9,5 millions $ menée par Inovia Capital, à laquelle participaient également les firmes White Star Capital (New York). et Luge Capital (Montréal et Toronto). Fondée en 2017, Flare aspire à « démocratiser » la cybersécurité en surveillant en permanence les menaces causées par les erreurs humaines et les pirates.

Avez-vous des informations à partager avec nous sur cette histoire ?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.