Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

Igor Tudor a déjà mis tout le monde d’accord

C’était l’un des grands événements en Italie ce week-end. L’entraîneur croate, Igor Tudor, a dirigé sa première rencontre à la tête de la Lazio Rome, après avoir remplacé Maurizio Sarri en signant un contrat jusqu’en 2025. Un retour en Serie A qui était scruté de partout pour celui qui avait quitté la Botte pour rejoindre l’OM. en 2022 : « Venir entraîner un club prestigieux comme la Lazio, tout le monde veut le faire, c’est une équipe prestigieuse, avec de bons joueurs, avec des supporters spéciaux, on ne peut pas ne pas accepter un défi comme celui-là. Je pense que nous pouvons faire de grandes choses, nous devons commencer à travailler, avec intelligence, car je m’adresse à un entraîneur qui prônait un certain type de football »., a-t-il annoncé lors de sa présentation officielle à la tête du club romain. Et une chose est sûre : l’aventure démarre sur les chapeaux de roues pour la Lazio Rome. En effet, les Laziali ont empoché une précieuse victoire (1-0) ce samedi en renversant la Juventus dans le choc de la 30ème journée de Serie A.

La suite après cette annonce

« Nous pouvons nous améliorer en profondeur offensive, en centres, en distance et en intensité. Nous y travaillerons petit à petit. Cela n’aurait pas pu mieux commencer, je suis content pour les garçons qui l’ont interprété de la meilleure façon possible malgré le peu de temps et le retour de l’équipe nationale au dernier moment. Le but ultime? Je ne crois pas à la chance mais seulement au travail et les conséquences du travail se voient ensuite dans le match. J’ai demandé à l’équipe de partir de manière sérieuse et forte, je le répète : je suis content pour les garçons », a déclaré l’ancien entraîneur de l’OM en conférence de presse après le succès de son équipe. Au-delà du résultat et du contenu, les acteurs de Biancocelesti semblent se transformer en tous points. Déjà un effet Tudor à Rome ? Cela peut paraître prématuré, mais néanmoins, tout porte à croire que le président Claudio Lautito et le reste de la direction de la Lazio ont fait le bon choix pour la succession de Maurizio Sarri.

Lire
Serie A : la Lazio s’impose contre la Juventus pour la première de Tudor

Bonheur et soulagement

Si Igor Tudor est satisfait de cet ultime but d’Adam Masuric, permettant à la Lazio d’empocher trois points importants, les joueurs sont également satisfaits des premières journées sous la direction de l’ancien coach de l’OM. En effet, Pedro n’a pas caché ses éloges à l’égard de la direction de Tudor : « Il nous a demandé de presser haut et nous l’avons bien fait. C’est un match important contre une Juve que nous affronterons dans trois jours en demi-finale aller de la Coupe d’Italie et ce sera un autre match. C’est une équipe très physique et forte en contre-attaque, notamment avec Chiesa. Cette victoire est arrivée sur la fin mais je pense qu’elle était méritée, c’était important pour nous et pour les supporters.a expliqué l’attaquant espagnol, avant de rendre hommage aux décisions de son nouvel entraîneur : « Je n’ai pas joué ce rôle depuis longtemps, surtout depuis le début et je suis content. Peut-être que maintenant c’est mieux pour moi de jouer près de l’attaquant sans avoir à jouer partout sur l’aile, mais Tudor peut me placer où il veut..

La suite après cette annonce

L’autre point sur lequel Tudor allait être scruté était sur sa capacité à gérer les nombreux dossiers brûlants laissés sur le feu par Sarri, notamment le recours à la recrue estivale, Daichi Kamada ou aux vétérans Ciro Immobile et Felipe Anderson : « Daichi a joué un match important, je l’ai déjà dit et je confirme qu’il est adapté à ce football, il peut jouer au milieu et au milieu de terrain, il contrôle le match, il a de l’intelligence, une envie de souffrir. Ciro savait qu’il ne commencerait pas parce que nous avions parlé et il est bien entré, je l’ai vu motivé. Felipe Anderson est un professionnel exemplaire qui ne s’enfuit jamais tout en garantissant une qualité élevée, que demander de plus ?, a conclu le Croate qui avait fait un choix judicieux en laissant de côté son traditionnel 3-5-2 pour aligner un 4-4-2 plus classique pour ses débuts dans la capitale italienne. Place désormais à la revanche mardi contre la Juventus en Coppa Italia. Une manière de (déjà) bien suivre.

Pub. LE
Mise à jour

Jeoffro René

I photograph general events and conferences and publish and report on these events at the European level.
Bouton retour en haut de la page