Skip to content
Haut-Karabakh : un soldat azerbaïdjanais et un combattant arménien tués


Le Haut-Karabakh est resté une zone instable depuis la guerre de 2020, et les récents échanges de tirs le rappellent. Un soldat azerbaïdjanais et un combattant arménien ont été tués mercredi 3 août près de cette enclave séparatiste soutenue par les Arméniens, ont indiqué les autorités des deux camps.

Mercredi matin, « tir intense » ont ciblé des positions de l’armée azerbaïdjanaise dans le district de Lachin, une zone tampon entre la frontière arménienne et le Haut-Karabakh, a rapporté le ministère azerbaïdjanais de la Défense. Un conscrit azerbaïdjanais a été tué dans ces tirs de « formations militaires arméniennes illégales »a-t-il précisé.

Les séparatistes arméniens du Haut-Karabakh ont fait état, de leur côté, de la mort d’un de leurs soldats dans une attaque menée par un drone azerbaïdjanais dans l’après-midi. Huit combattants séparatistes arméniens ont également été blessés, a indiqué l’armée séparatiste.

Incidents fréquents

Après une première guerre qui a fait plus de 30 000 morts au début des années 1990, l’Arménie et l’Azerbaïdjan se sont de nouveau affrontés à l’automne 2020 pour le contrôle du Haut-Karabakh, une région montagneuse qui, soutenue par Erevan, avait fait sécession de l’Azerbaïdjan.

Plus de 6 500 personnes ont été tuées dans cette nouvelle guerre perdue par l’Arménie. Dans le cadre d’un accord de cessez-le-feu négocié par Moscou, qui a déployé des soldats de la paix dans le Haut-Karabakh, Erevan a cédé un territoire important.

Malgré un timide relâchement diplomatique entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, les incidents armés restent fréquents dans la zone ou le long de la frontière officielle entre les deux pays.

Le Monde avec AFP

La source


zimonews Fr2En2Fr