Skip to content
hausse des ventes de bétail au marché aux bestiaux du Cateau-Cambrésis


Posté

Mise à jour

Article écrit par

hausse des ventes de bétail au marché aux bestiaux du Cateau-Cambrésis

France 3 Nord-Pas-de-Calais, M. Lictevout, JC. Raczy, R. Chartier -France 3

France Télévisions

La sécheresse historique frappe notamment les éleveurs, contraints de puiser dans leurs réserves fourragères pour nourrir le bétail. Pour éviter ce surcoût, certains n’ont d’autre choix que de vendre leurs animaux. Reportage au marché aux bestiaux du Cateau-Cambrésis, dans le Nord.

Il est 5h30 à Forest en Cambrésis (Nord), il est temps de partir pour 28 vaches. Guillaume Henniaux, éleveur et commerçant, espère les vendre, car ils sont trop chers à nourrir. « Quand on n’a plus rien pour nourrir les animaux, il faut prendre les décisions qui s’imposent à un moment donné », note-t-il. Certaines races, les plus rustiques, sont particulièrement touchées par la sécheresse. « Le Salers est un animal qui ne vit vraiment qu’en pâture »dit Guillaume Henniaux.

Il prend la direction du marché aux bestiaux du Cateau-Cambrésis (Nord), le dernier des Hauts-de-France. C’est une référence pour la cotation des bovins au nord de Paris. Chaque semaine, le manque de pluie est au centre des conversations. « Tout le monde est un peu anxieux, puisque chacun puise déjà dans ses réserves pour l’hiver, que ce soit aujourd’hui en céréales ou en fourrages. On essaie de tout faire, malgré qu’il y ait un peu plus d’arrivées d’animaux, pour ne pas faire baisser les prix, car sinon on va tuer les éleveurs », raconte Camille Dessenne, présidente du marché aux bestiaux. Lorsque la cloche a sonné, les négociations étaient rudes avec les fabricants et les grossistes. Si les prix sont en légère baisse, le secteur reste uni.




francetvinfo .Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.