Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
actualité économiqueBourse Entreprise

Hausse des prix des aliments : 1 000 $ de plus en épicerie pour une famille de quatre personnes


Avec des hausses de prix de plus de 11 % à l’épicerie cette année, les Québécois n’ont eu d’autre choix que de devenir des acheteurs plus avertis. Ils devront poursuivre sur cette lancée, car d’autres hausses sont attendues en 2023, cette fois de 5% à 7%.

• Lisez aussi : 20% plus cher : le repas de Noël n’est pas épargné par l’inflation

• Lisez aussi : Inflation : les régions avec peu d’épicerie, goûtez-y

• Lisez aussi : Le prix de plusieurs aliments de base en forte hausse

« Pour la première fois, une augmentation de plus de 1 000 $ est prévue pour une famille de quatre personnes », indique Sylvain Charlebois, qui dirige la 13e édition du Rapport sur les prix des aliments au Canada.

La famille type du rapport rendu public aujourd’hui et qui est le fruit de la collaboration de quatre universités canadiennes est composée d’un homme (31-50 ans), d’une femme (31-50 ans), d’un garçon ( 14-18 ans) et une fille (9-13 ans).

S’il en coûtait 13 801 $ pour nourrir tout le monde en 2021, le montant est passé à 15 222 $ cette année. L’année prochaine, les chercheurs prédisent que ce sera 16 288 $.

De 2021 à 2023, la hausse serait de 18 %, contre 7 % de 2022 à 2023.

En deux fois

« S’il y a des steaks à 30 $ à l’épicerie, c’est qu’il y a des gens prêts à payer ce prix », illustre M. Charlebois, qui dirige aussi le Laboratoire des sciences analytiques agroalimentaires. de l’Université Dalhousie.

L’année 2023 se jouera selon lui en deux actes : durant le premier semestre, les prix continueront d’augmenter comme ils l’ont fait en 2022, et durant le second semestre, le pays connaîtra un ralentissement économique qui ralentira la hausse. prix à l’épicerie.

« C’est drôle à dire, mais pour les familles qui sont serrées, un ralentissement économique serait souhaitable. En tout cas, ça les aiderait à l’épicerie », observe l’expert en alimentation.

Il va partout

Toutes les catégories de produits alimentaires seront en hausse en 2023, en partie à cause des effets du changement climatique et des coûts de transport élevés, écrivent les chercheurs.

Hausse des prix des aliments : 1 000 $ de plus en épicerie pour une famille de quatre personnes
Hausse des prix des aliments : 1 000 $ de plus en épicerie pour une famille de quatre personnes

Les légumes raflent la mise avec une hausse attendue en 2023 de 6% à 8%, alors que leur prix a déjà bondi de 11% en 2022.

Les produits de boulangerie, les produits laitiers et les viandes connaîtront tous une augmentation de 5 à 7 %, si l’on en croit le rapport.

Le prix des fruits est celui qui augmentera le moins, soit de 3% à 5%.

Dans ce contexte, « la frugalité restera une priorité pour de nombreux Canadiens en 2023 », est-il écrit dans le rapport.

Il convient également de noter que les dépenses calculées dans le rapport supposent que les gens cuisinent et mangent exclusivement à la maison.

Bref, l’insécurité alimentaire, qui signifie que nous avons une capacité limitée à nous procurer des aliments sains et nutritifs, bondira encore au Québec et au Canada, prédit-on.

Alors que l’édition 2022 du rapport prévoyait une hausse des prix alimentaires de 5% à 7%, le taux réel a dépassé cette prédiction pour atteindre 10,1% en octobre. Les chercheurs citent les événements météorologiques défavorables, les tensions géopolitiques croissantes, les prix élevés du pétrole et la chute du dollar canadien pour expliquer l’écart.

Avez-vous des informations à partager avec nous sur cette histoire ?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Photo de francaisenouvelles

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page