Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

Handball : Toulouse est tombé sur un animal blessé ! Le Fenix ​​​​s’incline sur le parquet du PSG


l’essentiel
Humiliés lors du match aller dans la Ville rose (35-27), les Parisiens ont pris leur revanche avec sévérité contre Fénix, ce dimanche 19 mars, dans le cadre de la 20e journée de Starligue. Toulouse qui enregistre son plus lourd revers de la saison (38-26). Et de loin.

Fini le temps où le PSG dévastait tout sur son passage, avec les Hansen, Remili et même Omeyer, Narcisse ou encore Abalo si on remonte un peu plus loin. La constellation de stars a perdu tout ce beau monde et donc de son éclat, Montpellier est en tête du championnat et Nantes un autre concurrent très menaçant.

Néanmoins, à Paris, où les huit derniers titres français se sont accumulés, il reste encore quelques vétérans et poids lourds dont il ne faut pas chatouiller les oreilles de trop près. Le Fenix ​​s’y était amusé, le 25 septembre, lors d’un match aller lunaire alors que l’armada de la capitale avait été écrasée (35-27) sans jamais mener.

A lire aussi :
Handball : « C’était vraiment incroyable ! » PSG-Fenix ​​Toulouse ce dimanche, Nemanja Ilic raconte la mémorable victoire toulousaine à l’aller

Luka Karabatic (orphelin hier de son frère Nikola, victime d’une phlébite) et les autres ne l’avaient pas oublié. Ils ont remis l’église au milieu du village à l’orgueil et aux épaules solides, Petar Nenadic (36 ans), joker serbe de Veszprem, ayant été central dans cette ultime revanche.

Toulouse avait pris une petite avoine à Dunkerque en septembre dernier (38-32), il en a pris une grosse dans la capitale. Le plus grand dans cet antre depuis septembre 2021 (43-28).

A lire aussi :
Handball : le Fenix ​​​​Toulouse en ébullition mais ralenti par Limoges en Starligue

Sur son banc, Danijel Andjelkovic s’est vite senti démuni : « Le rythme a été tout de suite très élevé. Tant que nous avions le physique, nous avons tenu le coup. Quand on ne l’avait plus, on a lâché prise. Chelle était malade (il n’a joué que deux minutes), Diallo avait été malade pendant la semaine. En face, ils étaient 15 en pleine forme. On s’est fait des illusions en début de match parce que Jeff (Lettens) était inspiré mais « , globalement, défensivement, on n’a jamais été en place. Paris a trop facilement trouvé des solutions dans notre axe central. Le PSG a été averti après le match aller et est aussi resté sur une défaite à Chambéry. Je savais qu’ils ne lâcheraient pas. pas cette fois. »

Toulouse a pourtant eu l’occasion de mener (1-2, 4-5) devant un set plutôt brouillon et pas trop rassuré. Abdi a vite eu chaud. Seulement, Nenadic partit (5/7 lors de l’acte initial), pour tirer ou offrir du caviar à Syprzak des six mètres, Kristopans puni de deux interceptions, et autant de buts de son côté, le jeu en attaque sans Fenix ​​​​gardien et le score a changé (10-10 puis 14-10). Dans la tempête, à bout de souffle, les hommes d’Andelkovic avaient tendance à se précipiter. Ils ont aggravé leur cas (18-12).

A lire aussi :
« Je pense avoir fait le bon choix », confie Casper Käll, futur demi-centre du Fenix ​​​​Toulouse

Une fois la machine démarrée, impossible de l’arrêter. La deuxième période a semblé très longue à Toulouse, vite résignée (25-16). Le score final n’a pas trop inquiété l’entraîneur des Fenix ​​: « Je reste fier de mon équipe. On va essayer de rester sur notre chemin, en étant constants. »

Du déplacement à Nantes, dimanche 26 mars (17h), pour un autre choc.

PSG 38 – FENIX TOULOUSE 26

Mi-temps: 19-14. Arbitres : Messieurs Julie et Charlotte Bonaventura. 2 638 spectateurs

PSG

Gardiens : Palicka 8/20 sauve, Vert 6/17 sauve.
Buteurs : Stenis 2/3, Ntanzi 3/3, Keita 3/4, Kristopans 4/6, Nenadic 5/7, Sole 1/1, Toft-Hansen 0-0, Balaguer 2/2, Syprzak 6/6, L. Karabatic 1/1, Mathe 2/4, Gibelin 1/2, Prandi 5/7.
2 minutes à Prandi 28, Kristopans 48.

TOULOUSE

Gardiens : Lettens 8/37 arrêts, Paul 1/8 arrêt.
Buteurs : Robert 1/1, Chelle 0/0, Feuchtmann 2/4, Wagner 1/3, Balenciaga 2/4, Jarry 2/4, Marmier 1/2, Gilbert 1/3, Kempf 3/6, Diallo 1/2, Ilic 2/3, Briet 0/0, Martins Vieira 2/5, Abdi 6/10.
2 minutes à Feuchtmann 11, Abdi 31.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Photo de Malagigi Boutot

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page