Skip to content
Guerre en Ukraine, en direct : Joe Biden met en garde Vladimir Poutine contre l’utilisation d’armes chimiques


  • président ukrainien, Volodymyr Zelenskia dénoncé, vendredi 16 septembre, les crimes d’une armée de « tortionnaires » après la découverte de centaines de corps sommairement enterrés dans une forêt à la périphérie d’Izium, une ville de l’est de l’Ukraine reprise aux Russes la semaine dernière. Dans une vidéo publiée sur Telegram, il a promis « une punition terriblement juste » responsables des crimes allégués.
  • Selon le gouverneur de l’oblast de Kharkiv, Oleh Synehoubovce sont au total « quatre cent cinquante corps de civils portant des traces de mort violente et de torture » qui ont été enterrés sur ce site. « Il y avait aussi [corps d’]enfants «  parmi ceux qui ont été exhumés dans la journée par les « deux cents agents et experts » qui travaillent sur le site, a-t-il ajouté.
  • La Russie agit « façon épouvantable et ça se voit et se répète (…). On voit ce qu’elle laisse dans son sillage., a commenté à Washington le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken. Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, s’est dit « profondément choqué » alors queEmmanuel Macron condamné « avec la plus grande fermeté les atrocités commises à Izium, en Ukraine, sous l’occupation russe ».
  • Pour sa part, leLe Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a annoncé vouloir envoyer une équipe à Izioum pour « déterminer les circonstances du décès de ces personnes ».
  • Présent aux côtés du président russe Vladimir Poutine pour un sommet régional en Ouzbékistan, leLe chef de l’Etat turc, Recep Tayyip Erdogan, a appelé à la fin du conflit en Ukraine  » aussi vite que possible « tandis que le Premier ministre indien, Narendra Modi, a souligné que l’heure n’était pas « pas en guerre ».
  • Sur le devant, les combats et les bombardements se sont poursuivis. Dans l’est, les autorités séparatistes de Lougansk ont ​​annoncé la mort d’un procureur local pro-russe et de son adjoint, tués par une explosion.
  • Dans l’oblast de Kharkiv, douze personnes ont été blessées dans les bombardements russes « massif » dans des zones récemment reprises par les Ukrainiens, ainsi que quatre personnes dans la ville même de Kharkiv, selon les autorités régionales.

Retrouvez notre direct d’hier en cliquant sur ce lien.

Retrouvez tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Récit. Découverte macabre à Izioum, après le retrait des Russes

Enquête. Moscou cible délibérément les infrastructures civiles

Factuel. « Dialogue » avec Poutine ? Pour le pape François, « ça sent mauvais, mais il faut le faire »

Décryptage. Les armes étrangères qui ont permis à l’Ukraine de tenir tête aux Russes

Récit. Six mois d’occupation russe à Koupyansk

Vidéo. A Izioum, la découverte d’un « charnier » après le départ des Russes

Entretien. Anna Colin Lebedev et Andreas Kentendre : « Les Ukrainiens et les Russes ne sont plus frères. Ce sont des ennemis »

Décryptage. Sur Internet, la guérilla pro-ukrainienne de l’OPANO, la brigade des mèmes à tête de chien

Podcast. Contre-offensive ukrainienne : le tournant de la guerre ?

Infographies. La carte de la guerre en Ukraine, au jour le jour


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.