Skip to content
Guerre d’Ukraine en direct : les Russes annoncent un cessez-le-feu autour de l’usine d’Azovstal, dernière poche de résistance à Marioupol


  • À Marioupolle ministère russe de la Défense a annoncé un cessez-le-feu à l’usine d’Azovstal : « Les forces armées ouvriront un couloir humanitaire de 8h à 18h depuis Moscou [de 7 heures à 17 heures, heure française] les 5, 6 et 7 mai depuis le site de l’usine métallurgique d’Azovstal pour évacuer les civils. Pendant cette période, les forces armées russes et les unités de la «République populaire de Donetsk» [unilatéralement proclamée par les séparatistes prorusses] cessera unilatéralement le feu et les hostilités », a poursuivi le ministère dans un communiqué. Hier, mercredi 4 mai, 344 personnes, principalement des femmes et des enfants, ont été évacuées vers Marioupol a annoncé le président, Volodymyr Zelensky. Plusieurs centaines de militaires et de civils se trouvent encore dans les souterrains du site.
  • Plus de 600 morts au théâtre de Marioupol le 16 mars. Une enquête de l’Associated Press conclut que le nombre de morts de la frappe aérienne s’élève à 600, le double de ce qui avait été estimé. Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière depuis le début du conflit. De nombreux survivants pensent qu’environ 1 000 personnes se trouvaient à l’intérieur du bâtiment lors de la frappe aérienne et que seulement 200 personnes, au maximum, en seraient sorties.
  • Les services de renseignement américains auraient aidé à éliminer les généraux russes. Des sources officielles américaines, relayées par le New York Times, rapportent que les services de renseignement ont intercepté des communications qui ont permis d’effectuer des frappes d’artillerie sur des officiers supérieurs. L’armée de Volodymyr Zelensky serait parvenue à tuer douze généraux, un chiffre transmis par des responsables ukrainiens. Aider à localiser et à identifier les ennemis est l’une des aides que l’administration Biden fournit à Kiev.
  • La Russie simule des lancements de missiles à capacité nucléaire. Le ministère russe de la Défense a indiqué mercredi soir que son armée avait simulé le tir de missiles à capacité nucléaire dans l’enclave russe de Kaliningrad, située entre la Pologne et la Lituanie, deux pays membres de l’UE. Les unités de combat ont également pratiqué « opérations dans des conditions de rayonnement et de contamination chimique ». La Russie a placé ses forces nucléaires en état d’alerte le 24 février, peu après avoir envoyé des troupes en Ukraine.
  • L’Union européenne peine à mettre en place un embargo sur le pétrole russe. Le sixième paquet de sanctions contre Moscou, qui doit être adopté à l’unanimité des Vingt-Sept, a été présenté mercredi à Strasbourg par la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen. Aucun accord n’a encore été trouvé.
  • D’est en ouest, la Russie a bombardé l’Ukraine mercredi. « Afin de détruire les infrastructures de transport de l’Ukraine, l’ennemi a tiré des missiles sur des installations dans les régions de Dnipropetrovsk, Kirovograd, Lviv, Vinnytsia, Kiev, Transcarpatie, Odessa et Donetsk »a déclaré l’état-major de l’armée ukrainienne dans la matinée.

Retrouvez tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Décryptage. Guerre en Ukraine : l’Union européenne peine à mettre en place un embargo sur le pétrole russe

Une analyse. Comment les hommes du président Biden se sont emparés de la cause ukrainienne

Tribune. Alexander Rodnianski : « Une paix stable en Europe ne peut venir tant que la Russie n’a pas parcouru le chemin de la repentance »

Récit. Guerre en Ukraine : les enterrés d’Azovstal, rescapés de l’enfer

Décryptage. A la Cité internationale universitaire de Paris, une maison NFT pour les réfugiés ukrainiens

Récit. 1918-1920 : la République populaire d’Ukraine ou l’histoire de l’effacement

Appel à témoignages. Marioupol : connaissiez-vous ou avez-vous visité la ville avant la guerre en Ukraine ? dites-nous

Critique. « Nations désunies ? retrace l’histoire mouvementée du multilatéralisme

Regardez notre live d’hier sur ce lien.




zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.