Nouvelles localesPolitique

grosse polémique après l’arrivée de la course derrière la voiture de sécurité


Alors que l’on pouvait s’attendre à une fin de course spectaculaire à l’issue du Grand Prix d’Italie, les pilotes ont finalement terminé la course derrière la voiture de sécurité. Un choix interrogatif.

Les tifosi rêvaient d’une victoire pour Ferrari sur le circuit de Monza ce dimanche. Mais Charles Leclerc n’a pas pu résister à la puissance de Max Verstappen, vainqueur de son onzième Grand Prix de la saison, le cinquième d’affilée. Pourtant, tout aurait pu être recommencé dans les six derniers tours après l’accident de Daniel Ricciardo. Alors que la voiture de sécurité tardait à faire son apparition, Red Bull et Ferrari rappelaient leurs dirigeants pour changer les pneus en vue d’un redémarrage de la course.

Cependant, la direction en a décidé autrement et les derniers kilomètres ressemblaient à une simple parade des pilotes, qui franchissaient la ligne d’arrivée à allure réduite. Une décision interrogative, notamment du côté de Ferrari. « Je n’ai pas très bien compris la fin de course. Je ne sais pas si c’était si clair pour les gens qui regardaient la télévision, mais pour moi, il n’y avait aucune raison de faire un autre tour en voiture de sécurité. Je n’ai pas compris ma voiture », a avoué Charles Leclerc au micro de Canal +.

>> Revivez le GP d’Italie

« On est allé à l’opposé du principe de course »

Une déclaration partagée par Christian Horner, le patron de Red Bull, malgré la victoire de Max Verstappen. « C’est merveilleux de gagner une course, mais nous avons volé une arrivée au public parce que nous n’avions pas le temps de terminer la course. Nous sommes allés à l’encontre du principe de la course sans voiture de sécurité, a-t-il relevé au micro de Canal +. Elle a pris la mauvaise voiture dans son sillage, elle est passée devant Russell. Les chefs d’équipe doivent en discuter avec la FIA. On a rendez-vous avec la FIA donc je pense qu’on va en parler car on voulait gagner cette course dans les meilleures conditions. »

A six Grands Prix de la fin de saison, Max Verstappen vole un peu plus au classement des pilotes (335 pts), devant Leclerc (219) et Sergio Perez (210). « Nous étions les plus rapides, nous méritions la victoire. Il fallait gérer l’avance mais on aurait aimé une relance de la course. J’ai pu accélérer mon rythme, c’était sympa de piloter la voiture aujourd’hui », a confié le champion du monde, qui pourrait être sacré dès la prochaine course à Singapour le 2 octobre, si Charles Leclerc ne termine pas tôt au-delà de la 8e place. place.

La source


zimonews Fr2En2Fr

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page